Économie

BTP : une cimenterie de 200 millions d’euros annoncée en Algérie

La cimenterie aura une capacité de 6 000 tonnes par jour. Les travaux devraient durer 32 mois. Le contrat a été accordé au danois FLSmidth par le groupe algérien Amouda Engineering.

Par
Mis à jour le 12 février 2016 à 11:46

Vue d’une cimenterie © http://www.flsmidth.com/

Dans un communiqué publié le 08 février, le groupe de construction et d’ingénierie danois FLSmidth a annoncé avoir remporté « un contrat de plus de 200 millions d’euros » pour la construction d’une cimenterie dans la commune d’El-Beidha (dans la wilaya de Laghouat), à 400 km au sud d’Alger.

Pour cette usine clé en main, FLSmidth devra assurer l’ingénierie, la fourniture d’équipements, la construction, la mise en service et la formation du personnel. Cette installation aura une capacité de production de 6 000 tonnes de ciment par jour.

Investissements

Son commanditaire est la société algérienne Amouda Engineering. Peu connue, cette entreprise a reçu en avril 2013 un permis d’exploration pour un gisement de calcaires et d’argiles dans la région de Laghouat.

Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a fait le déplacement à El-Beidha le 27 janvier, pour la pose de la première pierre du chantier, qui devrait « durer 32 mois et générer 1 950 emplois dont 450 permanents », a indiqué l’agence de presse officielle algérienne APS.

Selon la même source, ce projet industriel va nécessiter « un investissement de plus de 35 milliards de dinars [300 millions d’euros], dont 11 milliards de dinars sur apport propre et le reste sur financement bancaire ».

Les cimenteries algériennes produisent environ 18 millions de tonnes de ciment par an, pour des besoins estimés à plus de 22 millions de tonnes. Le Groupe industriel des ciments d’Algérie (Gica – public) représente près de deux tiers de la production locale (12 millions de tonnes en 2015).

Selon les statistiques officielles, 5,72 millions de tonnes de ciment ont été importées en Algérie en 2014, soit une hausse de près de +30 % sur un an. Depuis début 2016, les importations de ciment sont soumises à des licences en Algérie – le pays vise l’autosuffisance d’ici à 2017 a indiqué en juin 2015 le ministre de l’Industrie et des Mines Abdeslam Bouchouareb.

Conglomérat

Basé à Copenhague, FLSmidth a été fondé en 1882. Le conglomérat est spécialisé dans la fourniture d’usines, de matériel et de services aux cimenteries et aux mines.

Son chiffre d’affaires était de 21,13 milliards de couronnes danoises (2,84 milliards d’euros), pour un bénéfice de 813 millions de couronnes danoises en 2014.

Le conglomérat danois a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 3,76 milliards de couronnes danoises en Afrique (18 % de ses ventes), où il compte 2 500 employés (17 % des effectifs). Sur le continent, il compte notamment des filiales en Afrique du Sud, mais aussi en Tunisie, en Angola, au Nigeria, au Maroc, en RDC, au Kenya, au Mozambique et au Botswana.

Parmi les projets industriels conduits par le groupe danois en Afrique figurent une cimenterie d’une capacité de 6 000 tonnes par jour pour le pakistanais Lucky Cement et le groupe Rawji en RDC ainsi qu’une unité d’une capacité de 5 800 tonnes par jour à Djebel Ressas, en Tunisie, pour Carthage Cement.