Économie

Une nouvelle banque islamique en préparation au Maroc

La Banque participative du Maroc, née du partenariat entre la Banque populaire (BP) et l’américain Guidance Financial group, a annoncé vendredi le début prochain de ses opérations dans le royaume.

Mis à jour le 6 février 2016 à 17:41

Vue du siège administratif du Groupe Banque populaire à Casablanca, au Maroc. © Guillaume Mollé pour J.A.

Un nouvel acteur va faire son apparition sur la scène de la finance islamique au Maroc. Comme annoncé ce vendredi dans les colonnes de L’économiste, la Banque populaire s’allie avec le groupe américain Guidance financial Group pour créer une filiale (détenue à 80% par la BP)  proposant des produits islamiques. La Banque participative du Maroc doit encore recevoir l’agrément de la Banque centrale.

« La finance participative », comme elle est appelée communément dans le royaume, en est à ses balbutiements. Un an après l’adoption de la loi autorisant l’implantation de banques islamiques au Maroc, les déclarations d’intention se multiplient. Après Al Baraka Bank, détenue à parts égales par BMCE Bank of Africa et le groupe bahreïni Baraka Banking Group, qui a dévoilé, en juin 2015, son projet de lancer une filiale islamique, c’était au tour fin décembre de Crédit immobilier et hôtelier (CIH Bank) de sauter le pas avec Qatar International Islamic Bank (QIIB).