Politique

Burundi : attentats à la grenade à Bujumbura

Trois grenades ont explosé mercredi en plein centre-ville de Bujumbura. Le bilan provisoire fait état d’au moins un mort et cinq blessés.

Par
Mis à jour le 3 février 2016 à 15:20

Bujumbura, vue depuis les collines qui la surplombent. © LANDRY NSHIMIYE POUR J.A.

« Deux grenades ont explosé près de la poste centrale, faisant un tué et deux blessés. Une troisième a ensuite explosé près de la BNDE [Banque nationale de développement économique, NDLR], faisant trois blessés », a déclaré mercredi 3 février Freddy Mbonimpa, le maire de Bujumbura. « Toutes les victimes sont des civils innocents », a-t-il ajouté, avant de préciser qu’il ne s’agissait que d’un bilan provisoire.

Selon des témoins, les explosions ont eu lieu à une dizaine de minutes d’intervalle, semant la panique parmi les passants. La police et l’armée burundaises sont arrivés sur les lieux rapidement et ont procédé à l’arrestation de plusieurs personnes, qualifiées de « suspectes » par un officier de police.

Le Burundi est plongé dans une profonde crise politique depuis la candidature fin avril 2015 du président Pierre Nkurunziza – réélu en juillet – à un troisième mandat, que l’opposition, la société civile et une partie de son camp jugent contraire à la Constitution et à l’Accord d’Arusha, qui avait mis fin à la précédente guerre civile (1993-2006).