Energie

Services maritimes : Bourbon résiste dans un contexte baissier

Bourbon opère dans plus de 50 pays, avec une flotte de plus de 500 navires.

Bourbon opère dans plus de 50 pays, avec une flotte de plus de 500 navires. © Bourbon

Le groupe français Bourbon, spécialisé dans les services maritimes à l’offshore pétrolier, a enregistré en 2015 un chiffre d’affaires de 1,44 milliard d’euros, stable, dans un contexte marqué par une baisse de la demande de navires de service dans l’industrie des hydrocarbures.

Bourbon, spécialiste français des services maritimes pour l’offshore pétrolier, a indiqué ce mercredi que son chiffre d’affaires annuel a atteint 1,437 milliard d’euros durant l’année 2015, soit une progression de +1,1 % à taux de change courants, stable par rapport aux résultats 2014.

L’activité du groupe a été affectée par les difficultés que connaît l’industrie des hydrocarbures, marquée par une réduction des investissements et des projets d’exploration, dans un contexte de recul des cours du pétrole (52 dollars le baril en moyenne en 2015, contre 99 dollars en 2014, selon les estimations de Bourbon).

Demande en baisse

Pour Christian Lefèvre, directeur général de Bourbon, les résultats 2015 montrent « la résilience du groupe malgré un marché difficile ».

« La demande de navires de service est clairement orientée à la baisse », indique le communiqué du groupe parisien, qui annonce qu’il « continuera à désarmer temporairement jusqu’à 20 % de ses navires Supply [approvisionnement, Ndlr] sans perspectives commerciales à moyen terme afin de réduire ses coûts opérationnels ».

De fait, la stabilité des résultats annoncés en 2015 tient en partie à une évolution favorable du taux de change euro-dollar – à taux de change constants, le chiffre d’affaires est en recul de -8,6 % sur un an. Bourbon a également tiré profit du rebond d’activité sur le continent américain (18,4 % des revenus) où son chiffre d’affaires a crû de +39,3 % en 2015, grâce à l’entrée en flotte dans cette zone de navires supplémentaires.

Sur le continent africain (57 % du chiffre d’affaires en 2015), les résultats sont à peine stables (-0,4 %), tandis qu’ils reculent de -8,8 % dans la région Europe-Méditerranée/Moyen-Orient (15 % des revenus) et de -19,2 % en Asie ( 10 % des revenus)

Bourbon opère dans plus de 50 pays, avec une flotte de plus de 500 navires et 29 filiales opérationnelles. Le groupe français est détenu à 50,19 % par la société Jaccar Holdings, contrôlée par l’entrepreneur français Jacques de Chateauvieux, également président du conseil d’administration de Bourbon.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte