Économie

Côte d’Ivoire : grève reconductible de trois jours à la compagnie pétrolière nationale

Les employés de la compagnie pétrolière d’État, Petroci, ont voté une grève de 72 heures, mardi, pour protester contre une vague de licenciements.

Par
Mis à jour le 3 février 2016 à 10:05

La zone industrielle de Vridi, à Abidjan (image d’illustration). © Vincent Fournier/J.A.

Les employés de la Société nationale d’opérations pétrolières de Côte d’Ivoire (Petroci), qui vient de fêter son 40e anniversaire, se sont mis en grève pour trois jours le 2 février. En cause, une négociation sur les dommages et intérêts que réclament à l’entreprise des salariés licenciés en janvier, estimant que le délai légal de préavis de 15 jours n’a pas été respecté.

« Le 8 janvier 2016, 10 agents (coordinateurs et conseillers) ont été licenciés pour motif économique selon l’employeur. Le 12 janvier 2016 plus de 35 autres agents dont une femme enceinte et un délégué du personnel ont subi le même sort pour le même motif. Il nous revient que d’autres listes pourraient suivre. Nous constatons que ces licenciements n’ont respecté aucune des règles et procédures en vigueur dans notre code du travail », écrivait le bureau des délégués du personnel de la Petroci dans un courrier du 16 janvier à l’inspection du travail d’Abidjan, que Jeune Afrique a pu consulter.

150 autres licenciements (sur un total d’environ 600 salariés actuellement) pourraient suivre en février, selon des estimations syndicales, citant un audit interne appelant à réduire les coûts et les effectifs.

Les dirigeants syndicaux menacent d’élargir la grève à 16 autres compagnies pétrolières (raffineries, sociétés de logistique) si les revendications des travailleurs ne sont pas respectées à brève échéance, a rapporté Reuters le 3 février.

Recul du résultat net de la société

« Notre employeur a violé toutes les règles et refuse d’accepter les revendications des travailleurs. Nous avons en face de nous un employeur qui ne respecte rien du tout », a déclaré Jérémie N’Guessan Wondje, employé et secrétaire général du Syndicat Syntepci, cité par Reuters.

En 2013 (dernière année disponible), la Petroci a réalisé un chiffre d’affaires de 266,4 milliards de F CFA, soit 356 millions d’euros (contre 234,3 milliards de F CFA en 2012), et un résultat net de 28,8 milliards de F CFA en recul par rapport aux 43,2 milliards enregistrés un an plus tôt.