Politique

Burkina : Eddie Komboïgo, président du CDP, inculpé d’« attentat à la sûreté de l’État »

Par
Mis à jour le 29 janvier 2016 à 16:46

Eddie Komboïgo, ex-président du CDP. © Eddie Komboïgo / Facebook

Interpellé le 22 janvier à son retour au Burkina, Eddie Constance Komboïgo, le patron de l’ex-parti présidentiel, a été inculpé vendredi par le Tribunal militaire de Ouagadougou pour « attentat à la sûreté de l’État » et « complicité d’assassinat », a-t-on appris de source sécuritaire.

« Eddie Komboïgo a été inculpé lundi lors de sa présentation au juge d’instruction pour attentat à la sûreté de l’État, complicité d’assassinat, complicité de coups et blessures volontaires, complicité de dégradations aggravées de biens publics et privés », a indiqué à l’AFP une source sécuritaire proche du dossier, le 29 janvier.

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l’ancien parti de Blaise Compaoré, a été arrêté le 22 janvier dès son retour à Ouagadougou. Il faisait partie des personnes citées parmi les complices supposés du putsch manqué du 16 septembre 2015, dans le rapport de la commission d’enquête sur la tentative de prise de pouvoir.