Banque

Attijariwafa Bank monte son club Afrique développement

Façade d'une agence dakaroise de la banque CBAO, filiale sénégalaise du groupe Attijariwafa Bank

Façade d'une agence dakaroise de la banque CBAO, filiale sénégalaise du groupe Attijariwafa Bank © Sylvain Cherkaoui/Cosmos pour Jeune Afrique

Le « Club Afrique développement », conçu comme un centre de réflexion, de services et d’investissement, est officiellement lancé. La 4e édition du Forum International Afrique Développement, organisé par la banque marocaine en février, sera l’occasion d’accueillir un maximum de membres.

Le président de la banque  Mohamed Kettani l’avait annoncé à la clôture de l’édition 2015 du Forum International Afrique Développement. Les équipes d’Attijariwafa Bank au Maroc comme en Afrique subsaharienne l’ont réalisé.

Le Club Afrique Développement est désormais fin prêt. De Dakar à Libreville en passant par Abidjan et Douala, les équipes de la banque marocaine ont sillonné le continent, ces derniers jours, pour présenter cette initiative innovante aux dirigeants des plus grandes entreprises africaines.

« Les adhésions sont effectivement ouvertes depuis le 25 janvier. Et les futurs membres du club devront encore se manifester lors de la prochaine édition du Forum, qui se tient à Casablanca en février prochain », indique la banque sollicitée par Jeune Afrique.

Un réseau interafricain

Lors de la cérémonie de lancement du club, en décembre dernier, Mohamed Kettani avait expliqué que cette plateforme vise d’abord « la création d’une communauté africaine ouverte dont l’objet est de construire en priorité un réseau interafricain de décideurs et d’opérateurs économiques, générateur d’opportunités de développement et de réflexions sur les échanges et les investissements sur le continent ».

Concrètement, cette plateforme de services devrait mettre à la disposition de ses adhérents des appels d’offres en Afrique, des études économiques et des notes de veille sectorielle.

Une banque engagée dans le continent

À travers ce club, Attijariwafa Bank réaffirme son engagement panafricain. Le groupe marocain est déjà actif dans une douzaine de pays africains (Tunisie, Sénégal, Burkina-Faso, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Côte d’Ivoire, Congo-Brazzaville, Gabon, Cameroun, Togo et Niger).

Sur le bénéfice de 4,35 milliards de dirhams dégagé en 2014 (environ 409 millions d’euros), environ 680 millions de dirhams proviennent de ces antennes au sud du Sahara.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte