Sport

Côte d’Ivoire – Football : Ghislain Guessan, adroit au but en Algérie

L'attaquant ivoirien Ghislain Guessan, actuellement deuxième meilleur buteur du championnat algérien avec le RC Arbaâ.

L'attaquant ivoirien Ghislain Guessan, actuellement deuxième meilleur buteur du championnat algérien avec le RC Arbaâ. © DR / Facebook

L’attaquant franco-ivoirien Ghislain Guessan, 23 ans, est le deuxième meilleur buteur du championnat algérien avec le RC Arbaâ, dernier de l’élite. Retour sur un parcours compliqué…

Parfois, il se demande ce qu’il fait là, dans ce club que beaucoup, déjà, envoient en Division 2. Relégable, le RC Arbaâ fait pourtant parler de lui positivement, pour une raison assez inédite : avec 8 buts, son attaquant ivoirien Ghislain Guessan occupe la deuxième place du championnat algérien.

« C’est ma seconde saison ici. Lors de la première, l’entraîneur, Mohamed Mihoubi, parce qu’il n’aimait pas ceux qui venaient de France, ne me faisait quasiment pas jouer. Et il y avait souvent des retards de versement des salaires. Je ne voulais pas revenir », explique-t-il. Finalement, l’Ivoirien rempilera en Algérie, non sans avoir pris des garanties auprès de la direction du club.

Passé par le centre de formation de Nantes

Le RC Arbaâ possède des structures modestes, loin des standards européens qu’il avait connus avant son départ au Maghreb. Né à Paris, passé par un club du XIIIe arrondissement puis par Ivry, Guessan a intégré le centre de formation de Nantes plutôt que ceux de Sochaux ou Rennes. Et c’est en Loire-Atlantique que les choses se sont compliquées. « Comme je marquais pas mal de buts, j’ai pris certaines libertés avec les horaires, j’arrivais en retard aux entraînements. J’ai déconné et on ne m’a pas gardé », explique-t-il. « J’avais 18 ans, j’étais un peu immature. Au moins, cela m’a servi à devenir plus rigoureux. »

À peine viré de Nantes, Guessan s’exile à Padoue, un club de Série B italienne, où l’aventure s’achève dès la deuxième saison. « Le club a fait faillite, je suis parti à Tours, où je n’ai jamais joué avec l’équipe de Ligue 2 car je crois que François Blaquart, alors entraîneur, ne me calculait pas trop », poursuit Guessan.

Ses priorités : l’Europe et la sélection ivoirienne

Son ancien agent lui trouve alors un club en Algérie, une destination qu’il n’avait pas vraiment envisagée. « C’est le seul club qui me faisait signer un contrat sans me faire passer des essais. Alors j’y suis allé en ne pensant pas que ce serait si dur la première année. Le championnat algérien est difficile, le public très dur, exigeant… Je me dis souvent que si on peut réussir ici, on peut réussir partout », explique-t-il.

L’écho de ses huit buts en championnat et celui inscrit en Coupe d’Algérie ont désormais franchi la Méditerranée et des clubs français de Ligue 2 envisagent de le recruter, pourquoi pas avant la fin du mercato hivernal. « L’Europe est ma priorité », confirme Guessan, sous contrat jusqu’au 30 juin 2017 mais qui sera libre en cas de relégation d’Arbaâ. « Jouer en Europe me permettrait de me rapprocher de la sélection ivoirienne… »

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte