Energie

Kosmos annonce une découverte de gaz au Sénégal

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 27 janvier 2016 à 14h01
Kosmos Energy a transmis à BP en décembre 2015 une participation majoritaire dans plusieurs licences d'exploration côté mauritanien.

Kosmos Energy a transmis à BP en décembre 2015 une participation majoritaire dans plusieurs licences d'exploration côté mauritanien. © DR/Kosmos energy

Le groupe américain a indiqué ce mercredi avoir découvert du gaz dans la partie sénégalaise d’un bloc situé à cheval entre le Sénégal et la Mauritanie. Une découverte similaire avait été réalisée l’an dernier, du côté mauritanien. Selon Kosmos, les réserves du site transfrontalier pourraient atteindre 17 000 milliards de pieds cubes de gaz.

Kosmos a annoncé « une découverte importante de gaz » au large des côtes sénégalaises. Dans son communiqué, la junior américaine indique avoir « découvert 101 mètres de gaz dans deux réservoirs d’excellente qualité » sur le puits Guembeul-1.

Ce forage est situé à 2,7 kilomètres de profondeur, dans la partie sud du permis Ahmeyim (ex-Tortue West) à cheval entre le Sénégal et la Mauritanie. 

En mai 2015, Kosmos avait annoncé une découverte de gaz sur le forage Tortue-1, situé dans la partie nord de ce gisement, côté mauritanien.

Kosmos

Carte du bloc gazier Tortue West à cheval entre la Mauritanie et le Sénégal. © Kosmos

Classe mondiale

« Nous sommes heureux d’avoir réalisé une autre découverte majeure avec notre premier puits d’exploration au large des côtes du Sénégal. Geumbeul-1 confirme la présence d’une ressource de gaz de classe mondiale qui traverse le Sénégal et la Mauritanie », a déclaré dans un communiqué Andrew G. Inglis, PDG de Kosmos, qui s’est félicité « du succès du programme d’évaluation et du soutien des gouvernements mauritanien et sénégalais »

Kosmos a signé début 2016 un protocole d’entente avec la Société des pétroles du Sénégal (Petrosen) et la Société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier, les compagnies nationales des hydrocarbures du Sénégal et de la Mauritanie, fixant les principes d’une coopération intergouvernementale pour le développement du complexe Greater Tortue, qui couvre 1 200 kilomètres carrés près de la frontière sénégalo-mauritanienne. Selon la junior américaine, les réserves de ce complexe pourraient atteindre 17 000 milliards de pieds cubes de gaz.

Kosmos détient une participation de 60 % dans le puits Guembeul-1, aux côtés de Timis Corporation Limited (30 %) et de Petrosen (10 %). Au Sénégal, le groupe américain détient également des permis sur les blocs Saint-Louis Offshore Profond et Cayar Offshore Profond.

Kosmos s’est fait connaître en Afrique par la découverte du champ pétrolier géant « Jubilee » au large du Ghana, en 2007. Le groupe américain est également présent au Maroc et à Sao Tomé-et-Principe.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte