Politique

Libye : l’État islamique, maladie opportuniste ?

Le parlement de Tobrouk-Baïda, reconnu par la communauté internationale, a rejeté lundi le gouvernement d’union nationale formé sous l’égide les Nations Unies.

Par
Mis à jour le 26 janvier 2016 à 18:16

L’actualité vue par KAM. © KAM / Jeune Afrique

Quatre ans après la chute de Khadafi, la Libye divisée entre deux gouvernements est devenue un terreau fertile pour les brigades terroristes de l’État islamique. Après la conquête de Syrte, l’organisation djihadiste lance actuellement des offensives sur les sites pétroliers du pays et pourrait progresser vers le sud pour faire jonction avec d’autres mouvements terroristes du Sahel. Pendant ce temps, les Libyens tergiversent…