Économie

Cameroun : China Exim Bank va financer l’extension du port de Kribi

Par - à Yaoundé
Mis à jour le 26 janvier 2016 à 09:32

Vue du chantier du port de Kribi au Cameroun. © Réussite

L’institution de financement a validé le projet d’extension le 19 janvier et accepte d’accorder un prêt préférentiel au Cameroun. Le gouvernement avait sollicité un prêt global de 674,5 millions de dollars pour la réalisation de cette phase.

L’extension du port en eau profonde de Kribi, au sud du Cameroun, se précise. Dans une correspondance dont Jeune Afrique a pris connaissance, adressée le 19 janvier à Louis-Paul Motaze, le ministre de l’Économie, de la planification et de l’aménagement du Territoire, China Exim Bank a validé la phase II du projet de construction du port et se dit disposé à accorder un prêt préférentiel au pays.

Dans une correspondance en date du 30 mars 2015, le ministère de l’Économie avait sollicité 674,5 millions de dollars de l’institution publique chinoise pour la réalisation de la deuxième phase de cette infrastructure. Ce financement se déclinait alors en un prêt concessionnel de 150 millions de dollars et un prêt préférentiel de 524,5 millions de dollars. D’une maturité de 20 ans, pour un différé de remboursement de sept ans, le nouveau prêt de China Exim Bank sera en principe rémunéré au taux d’intérêt annuel de 2 %.

Réalisation

China Eximbank avait déjà mis 207 milliards de F CFA (429 millions de dollars) à la disposition du Cameroun, en janvier 2011, pour la réalisation de la première phase du port de Kribi.

Des travaux exécutés par China Harbour Engineering Company (CHEC) à qui sera également confié le nouveau chantier. Le groupe asiatique fait aussi partie du consortium composé de Bolloré et de CGM CMA devant exploiter le terminal à conteneurs.

Ambition

D’un montant de 793,6 millions de dollars, dont un apport du gouvernement camerounais à hauteur de 15 %, les travaux de la phase II consistent en la construction d’un linéaire de quai de 1102 mètres, comprenant entre autres deux terminaux à conteneurs. Ils se dérouleront en principe sur 42 mois.

Au terme du projet, en 2040, le port en eau profonde de Kribi disposera d’un linéaire de quai de 6,5 km comprenant 20 terminaux. Il sera alors en mesure de traiter annuellement 100 millions de tonnes de marchandises.