Entreprises & marchés

Entrepreneuriat : le Sénégalais Pape Landing Mané prend la tête du CJD International

Pape Landing Mané dirige depuis 2008 LQT Consulting, à Dakar.

Pape Landing Mané dirige depuis 2008 LQT Consulting, à Dakar. © CJD International/Facebook

Le jeune patron de 38 ans est le premier responsable subsaharien élu à la présidence du Centre des jeunes dirigeants d’entreprises (CJD) International. Il prend la succession du Tunisien Slim Ben Ammar.

Pape Landing Mané a été élu le vendredi 22 janvier, à Paris, président du Centre des jeunes dirigeants d’entreprises (CJD) International, pour un mandat de deux ans non-renouvelable.

Héritier du Centre des jeunes patrons – créé à Paris en 1938 avec pour objectif de « réhabiliter la fonction patronale » et « mettre l’’économie au service de l’’homme » -, ce mouvement professionnel et associatif rassemble aujourd’hui près de 5 000 entrepreneurs et cadres dirigeants du secteur privé repartis à travers 15 pays, dont la France, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, la Mauritanie, le Cameroun, le Bénin, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et Madagascar.

À 38 ans, Pape Landing Mané est le cinquième président du CJD International. C’est le premier dirigeant issu de l’Afrique subsaharienne élu à ce poste où il prend la succession du Tunisien Slim Ben Ammar, directeur général de Sodexo Tunisie. Parmi ses prédécesseurs figurent le Marocain Zakaria Fahim, le Français Gontran Lejeune et la Tunisienne Wafa Makhlouf.

« Accroître l’influence des CDJ locaux auprès des responsables publics »

Ingénieur, diplômé en 2002 de l’École supérieure polytechnique de Dakar, il dirige depuis 2008 LQT Consulting, une société dakaroise spécialisée dans la formation et le conseil en qualité, hygiène, sécurité et environnement (QHSE), après un passage chez les américains Colgate Palmolive et Pfizer à Dakar.

Avant son élection à la tête du CJD International, Pape Landing Mané a dirigé pendant deux ans, jusqu’à mi-2015, le CJD Sénégal, dont il a été l’un des cofondateurs en 2011. À son nouveau poste, il compte « consolider le rayonnement international du CJD International, notamment dans l’espace francophone, travailler à accroître l’influence des CDJ locaux auprès des responsables publics et faciliter les échanges ainsi que la mobilité des membres du réseau », dévoile à Jeune Afrique l’entrepreneur sénégalais.

Les deux années à venir s’annoncent mouvementées pour Pape Landing Mané, marié et père d’un enfant, qui, outre LQT Consulting, dirige également Teranga Consulting, une société de conseil en stratégie commerciale dans le secteur touristique, active depuis 2015.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte