Société

Gabon : ce qu’il faut retenir de la course cycliste Tropicale Amissa Bongo

Mis à jour le 25 janvier 2016 à 14:53

La dernière étape de l’édition 2016 de la course cycliste La Tropicale, à Libreville. © @LaTropicale

Si le Français Adrien Petit est le grand vainqueur de « La Tropicale Amissa Bongo », avec trois étapes remportées, la course a également fait la part belle aux Africains, notamment chez les jeunes et chez les grimpeurs.

C’est au sprint que le coureur français Adrien Petit, de l’équipe Direct Énergie, a remporté l’épreuve cycliste « La Tropicale Amissa Bongo », qui s’est achevée dimanche 24 janvier dans les rues de Libreville. Une victoire à l’arrachée, obtenue avec six secondes d’écart face à Andrea Palini (Skydive Dubaï), dauphin de la course au classement général.

Adrien Petit, ancien membre de l’équipe Cofidis et vice-champion du monde espoirs en 2011, était en tête du classement général depuis la veille. Le coup de force du Français, vainqueur général de La Tropicale en ayant remporté trois étapes sur sept, a personnellement été salué par le président gabonais Ali Bongo Ondimba, venu lui remettre le trophée.

« Le niveau du cyclisme africain s’élève chaque année toujours plus »

« Nous sommes fiers de la dynamique de l’équipe, nous sommes arrivés avec des ambitions qui se sont concrétisées », explique le manager de Direct Énergie, Jean-René Bernaudeau, qui participait pour la neuvième fois à la course gabonaise. « Le niveau du cyclisme africain s’élève chaque année toujours plus », assure le manager français.

Preuve en est, si les maillots de vainqueur du classement général et du classement par points (sprint) ont été attribués à des coureurs d’équipes venant de France et de Dubaï, d’autres ont terminé dans l’escarcelle des Africains.

L’Érythrée, meilleure équipe africaine 

Le maillot du meilleur grimpeur a en effet été attribué à l’Érythréen de 24 ans Aron Debretsion, qui participait à sa deuxième Tropicale, celui de la combativité au Rwandais Joseph Areruya et celui du meilleur jeune à l’Algérien de 20 ans Abderrahmane Bechlaghem, champion d’Afrique du contre-la-montre juniors en 2012.

Sans surprise, le maillot de la meilleure équipe a été remise à Direct Énergie, et celui de la meilleure équipe africaine à l’Érythrée, peut être encouragée par la visite de sa star, Daniel Teklehaimanot.