Politique

Maroc : le sacre d’Ilyas El Omari à la tête du PAM

Mis à jour le 25 janvier 2016 à 09:53

Ilyas El Omari, secrétaire général du PAM et président de la région Tanger-Tétouan-El Hoceima. © Hassan Ouazzani / JA

Sans grande surprise, Ilyas El Omari a été élu dimanche à l’unanimité à la tête du Parti authenticité et modernité (PAM). Il a maintenant les coudées franches pour affronter le redoutable Abdelilah Benkirane du Parti justice et développement (PJD) aux prochaines élections législatives.

Ilyas El Omari a été élu à l’unanimité, dimanche 24 janvier, nouveau secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM) en remplacement de Mustapha Bakkoury, qui avait annoncé, le même jour, son intention de ne pas briguer un second mandat.

En avant la Primature !

Celui qui, depuis la création du PAM en 2009, l’a toujours dirigé en coulisses, se met officiellement dans les starkings blocks pour les prochaines élections législatives prévues l’automne prochain, qui devront l’opposer à son ennemi juré, le Parti justice et développement (PJD) de Abdelilah Benkirane. Sacré première force politique dans les communes à l’issue des élections locales du 4 septembre, le PAM veut rafler la première place dans les prochaines législatives pour pouvoir diriger le gouvernement.

Une femme à la tête du conseil national

Dans ce duel électoral qui s’annonce houleux, Ilyas El Omari sera accompagné par un autre poids lourd du parti : Fatima-Zahra Mansouri, ancienne maire de Marrakech, qui a été élue, le 24 janvier, présidente du Conseil national, le parlement du parti.