Capital-investissement

Abraaj investit dans le tunisien SAH

SAH a réalisé un tiers de ses ventes à l'export en 2015. © DR

Le capital-investisseur dubaïote a annoncé le rachat de 49 % de JM Holding, qui contrôle la Société d’articles hygiéniques (SAH), propriétaire de Lilas, marque de produits d’hygiène pour femmes et bébés. Le groupe tunisien compte accélérer en Afrique de l'Ouest et y installer des usines de production.

L’information évoquée à plusieurs reprises par la presse tunisienne durant le dernier trimestre 2015 a enfin été confirmée. Dans un communiqué publié le 18 janvier, Abraaj Group a annoncé le rachat de 49 % de JM Holding.

Cette société a été créée l’an dernier et est contrôlée par Jalila Mezni, PDG de la Société d’articles hygiéniques (SAH), propriétaire de la marque Lilas, leader du marché tunisien des produits d’hygiène pour femmes et bébés.

Fin novembre dernier, Jalila Mezni a transféré les 67,024 % du capital de SAH qu’elle détenait directement à JM Holding, dans le cadre d’une transaction boursière estimée à 261,45 millions de dinars (environ 117 millions d’euros). SAH a été introduit en Bourse en 2013, une opération réalisée dans le cadre de la sortie de son capital de Emerging Capital Partners.

Opérations

Via sa prise de participation dans JM Holding, Abraaj Group détient indirectement environ un tiers de SAH. Les détails financiers de cette acquisition, réalisée à travers le fonds Abraaj North Africa Fund II (ANAF II), n’ont pas été rendus publics.

C’est la deuxième opération réalisée en moins d’un mois par ce capital-investisseur dans le secteur des produits d’hygiène en Afrique du Nord. Le 11 janvier dernier, Abraaj a pris une participation minoritaire dans l’algérien Cellulose Processing (Cepro).

Usines en Afrique de l’Ouest 

Créé en 1994, SAH revendique environ 60 % du marché des couches pour bébé en Tunisie. L’entreprise, qui dispose de filiales en Algérie, au Maroc et en Libye, distribue ses produits vers 18 pays africains.

« Abraaj et SAH se sont associés pour consolider sa part de marché et élargir son empreinte à travers l’Afrique subsaharienne. […] Avec le soutien d’Abraaj, la société prévoit de construire des usines de fabrication en Afrique de l’Ouest afin de soutenir sa croissance », souligne le communiqué du capital-investisseur dubaïote.

Selon les résultats provisoires de la société, les revenus de SAH ont atteint 248,24 millions de dinars (111 millions d’euros) en 2015 (+17 % sur un an), dont 84,25 millions de dinars réalisés à l’export (+55 %).

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte