Agroalimentaire

La BAD apporte 89 millions d’euros pour un projet agricole au Cameroun

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 janvier 2016 à 10h56
Plantations bananières près de Penja, dans la région du Littoral, au Cameroun.

Plantations bananières près de Penja, dans la région du Littoral, au Cameroun. © Renaud Van Der Meeren pour les Éditions du Jaguar

Ce prêt de la Banque africaine de développement (BAD) va financer un projet d’amélioration des chaînes de valeurs agricoles, qui vise à soutenir jusqu’à 240 000 petits producteurs.

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le 20 janvier un prêt de 89,29 millions d’euros en faveur d’un vaste programme d’investissement et de développement du secteur agricole au Cameroun.

Dénommé projet de Développement des chaines de valeurs agricoles, ce programme vise notamment à « l’augmentation des revenus des acteurs grâce à l’amélioration de la production, de la productivité, la réduction des pertes post-récoltes et l’amélioration de la qualité au niveau des filières végétales : banane plantain, palmier à huile et ananas », indique une note de la BAD.

Petits producteurs

Dans le cadre de ce projet, environ 1 000 km de pistes rurales devraient être réhabilitées pour lier les zones de production aux centres de consommation. Au total, 30 magasins et entrepôts, 15 marchés, 30 petits systèmes d’alimentation en eau potable et 30 km d’extension de réseau électrique devraient être réalisés.

Conduit principalement dans cinq des six régions du Cameroun (Centre, Est, Sud, Littoral et Sud-Ouest), ce programme devrait bénéficier à environ 242 000 petits producteurs, dont 50 % de femmes, souligne la BAD. Et devrait « générer une augmentation du revenu annuel estimé à 818 000 F CFA par ménage, et des gains annuels estimés à plus de 6 millions de F CFA pour les jeunes entrepreneurs ».

Prévu pour s’étaler sur cinq ans, le coût du projet de Développement des chaines de valeurs agricoles est estimé à 115 millions d’euros (75,49 milliards de F CFA), financé conjointement par la BAD (77,6 %, soit 89 millions d’euros), le gouvernement du Cameroun (21,5 %) et les bénéficiaires (0,9 %).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte