Elections

La Franco-Algérienne Meriem Derkaoui élue maire d’Aubervilliers en région parisienne

Meriem Derkaoui est la première femme a être élue maire de la ville d'Aubervilliers. © Willy Vainqueur

En plein débat sur la double nationalité en France, une Franco-Algérienne a été élue maire d'Aubervilliers. C'est aussi la première femme à diriger cette ville. Tout un symbole !

Son élection à la tête de la mairie d’Aubervilliers ne faisait aucun doute. Meriem Derkaoui, née le 25 septembre 1955 à Saïda, ville de l’ouest algérien, est devenue, le 21 janvier, la première femme à occuper ce poste dans cette ville de 82 000 habitants.

Une élection à mi-mandat provoquée par la démission surprise le 4 janvier de l’ancien maire communiste, Pascal Beaudet, officiellement pour des raisons de santé.

Parti communiste français

Titulaire de la double nationalité algérienne et française, Meriem Derkaoui, première adjointe issue du Parti communiste français (PCF), chargée de l’enseignement et de la jeunesse, était la candidate officielle de la majorité. Elle avait été proposée par Pascal Beaudet pour lui succéder. 

Meriem Derkaoui est née d’un père algérien chauffeur de taxi. Ce militant indépendantiste algérien est mort le 17 février 1962 alors qu’elle n’avait que 7 ans. Sa mère, marocaine, travaille comme agent hospitalier.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte