Défense

Attaque jihadiste à Ouagadougou : au moins 23 morts, le président Kaboré sur place

| Par AFP
Mis à jour le 16 janvier 2016 à 11h17
Des soldats de l’armée du Burkina Faso prennent position aux abords de l’hôtel Splendid à Ouagadougou,le 16 janvier 2016.

Des soldats de l'armée du Burkina Faso prennent position aux abords de l'hôtel Splendid à Ouagadougou,le 16 janvier 2016. © AFP

Au moins 23 personnes de 18 nationalités différentes ont été tuées lors de l’attaque jihadiste au centre ville de Ouagadougou, a affirmé sous couvert d’anonymat une source sécuritaire faisant état d’un bilan provisoire.

« Il y a au moins 23 morts », a affirmé cette source alors que dans la nuit des témoignages recueillis par le directeur du principal hôpital de Ouagadougou faisait état d’une vingtaine de morts. Aucun bilan officiel n’a été donné mais deux ministres ont confirmé qu’il y avait des morts sans pouvoir donner de chiffre exact et alors que les opérations ne sont pas encore terminées.

Le président du Burkina, Roch Marc Christian Kaboré, s’est rendu dans la matinée à l’hôtel Splendid, principal théâtre de l’attaque, a constaté un journaliste de l’AFP. Les forces burkinabé donnaient encore l’assaut sur l’hôtel à peine quatre heures plus tôt.

Élu fin novembre et investi fin décembre, le président a notamment en charge de réformer l’armée dans un pays à l’histoire émaillée de coups d’Etat.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte