Politique économique

Gouvernement ivoirien : quels changements dans l’équipe économique ?

| Par et
Mis à jour le 15 janvier 2016 à 13h29
Kaba Nialé a été promue au poste de ministre du Plan et du Développement.

Kaba Nialé a été promue au poste de ministre du Plan et du Développement. © Nabil ZORKOT pour Jeune Afrique

Si l’équipe économique du gouvernement ivoirien est restée la même, deux changements majeurs ont été opérés. Kaba Nialé est nommée ministre du Plan et du Développement, laissant son poste de ministre chargée de l’Économie et des Finances à Adama Koné, jusque-là directeur général du Trésor.

On ne change pas une équipe qui gagne. Tel semble avoir été le choix fait le président ivoirien Alassane Ouattara et son Premier ministre Daniel Kablan Duncan.

Dans le nouveau gouvernement ivoirien dévoilé ce mardi 12 janvier, les responsables des principaux portefeuilles économiques sont restés à leur poste. Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan conserve les portefeuilles de l’Économie, des Finances et du Budget.

Patrick Achi reste l’inamovible ministre des Infrastructures économiques, poste qu’il occupe depuis l’élection d’Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire et qu’il occupait déjà à l’époque de Laurent Gbagbo.

Adama Toungara conserve le Pétrole et l’Énergie, Jean-Claude Brou l’Industrie et les Mines, Jean-Louis Billon le ministère du Commerce, Mamadou Sangafowa Coulibaly l’Agriculture (poste auquel est ajouté le développement rural), Roger Kacou le Tourisme tandis que Bruno Koné, ministre de la Poste et des TIC dans le précédent gouvernement, est désormais en charge de “l’Économie numérique et de la Poste”. Il reste porte-parole du gouvernement.

Même stabilité parmi les conseillers économiques d’Alassane Ouattara : Philippe Serey-Eiffel est secrétaire général délégué de la Présidence de la République chargé des grands projets, tandis que Thierry Tanoh secrétaire général délégué de la Présidence de la République est chargé des affaires économiques et financières. Tous deux sont nommés ministres.

Mamadou Sanogo perd le logement en faveur de Gnamien Konan (ex ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative nommé ministre de l’Habitat et du Logement social) mais conserve la Construction et l’Urbanisme.

Les promus

Nommé le 19 novembre 2013 ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget, Abdourahmane Cissé conserve ce poste auquel est ajouté la gestion du « portefeuille de l’État ».

Deux hauts fonctionnaires font leur entrée dans ce nouveau gouvernement. Pascal Abinan Kouakou, jusque-là directeur général des Impôts, est nommé ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’Administration. Adama Koné, directeur général du Trésor, devient quant à lui ministre auprès du Premier Ministre, chargé de l’Économie et des Finances. Il remplace à ce poste Kaba Nialé, nommée ministre du Plan et du Développement.

C’est une promotion pour cette économiste et statisticienne de formation, première femme en charge de l’Économie et des Finances dans le gouvernement ivoirien.

Kaba Nialé, qui succède à Albert Mabri Toikeusse (nommé aux Affaires étrangères et ministre depuis 2003), devrait être très impliquée dans l’application du Plan national de développement (PND) 2016-2020. Approuvé par le gouvernement ivoirien en décembre 2015, le PND prévoit 44,68 milliards d’euros d’investissements en faveur du développement économique et de la réduction de la pauvreté.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte