Télécoms

Orange s’installe au Liberia

Orange est déjà présent dans six pays d'Afrique de l'Ouest, notamment au Sénégal (photo) et en Côte d'Ivoire. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

L'acquisition de 100 % de Cellcom, deuxième opérateur mobile au Liberia, se fera via Orange Côte d'Ivoire, a annoncé le groupe français de télécommunications le 12 janvier. Deux autres acquisitions, au Burkina Faso et en Sierra Leone, devraient être également bientôt confirmées.

Orange a beau avoir quitté l’Ouganda en 2014 puis le Kenya, où il a annoncé le 9 novembre 2015 la vente de sa participation dans Telkom Kenya, le groupe français reste à l’offensive sur le continent.

À l’occasion de la présentation de ses voeux à la presse, Stéphane Richard, PDG d’Orange, a annoncé ce mardi 12 janvier à Paris l’acquisition de l’intégralité du capital de Cellcom, le numéro deux du mobile au Liberia. Le montant, non confirmé par le groupe français, serait d’un peu moins de 100 millions d’euros, selon nos informations. « Nous poursuivons notre expansion sur un continent où le potentiel de développement reste très important », a assuré Stéphane Richard.

Cellcom appartenait depuis sa création en 2004 à un petit groupe régional, présent au Liberia et en Guinée. La finalisation de la transaction reste soumise à l’approbation des autorités compétentes.

Cellcom est le numéro deux du marché libérien derrière la filiale locale de MTN. Le pays compte environ 2,8 millions de lignes pour 4,3 millions d’habitants, soit un taux de pénétration de 66 %, « très inférieur à celui de la plupart des pays voisins », rappelle Orange qui n’a pas divulgué le chiffre d’affaires de Cellcom ou le nombre de ses abonnés.

Via la Côte d’Ivoire

L’opération permettra au groupe français de compléter sa présence en Afrique de l’Ouest : Orange y compte déjà des implantations dans six pays et pourrait très vite passer à neuf.

Stéphane Richard a en effet également annoncé, ce mardi, la probable finalisation « d’ici quelques heures » d’un accord avec le groupe Airtel pour l’acquisition de ses filiales en Sierra Leone et au Burkina Faso. Orange est entré en négociations exclusives en juillet 2015 avec Airtel pour le rachat de ses filiales dans quatre pays (Burkina, Congo, Tchad, Sierra Leone).

La conclusion du rachat des filiales burkinabè et sierra-léonaise d’Airtel devrait permettre au groupe français d’être présent dans 20 pays africains.

Au total, les trois acquisitions évoquées par Orange ce mardi représentent environ 7 millions de clients. À terme, “un Africain sur dix sera client chez Orange”, a affirmé Stéphane Richard. Fin juin 2015, Orange revendiquait 102 millions d’abonnés mobiles en Afrique et au Moyen-Orient.

Stratégie 

La reprise de Cellcom se fera non en direct mais via Orange Côte d’Ivoire, géant de la téléphonie en Côte d’Ivoire qui débute ainsi son déploiement régional. Le Liberia étant frontalier de la Côte d’Ivoire, ce choix ressemble à la stratégie menée depuis plusieurs années avec Sonatel, la filiale sénégalaise du groupe qui rayonne désormais au Mali, en Guinée et en Guinée-Bissau.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte