Télécoms

Algérie : le démarrage de la 4G attendu au dernier trimestre 2016

| Par Jeune Afrique
Le prix de la licence 4G a été fixé à 30 milliards de F CFA (45,7 millions d'euros) au Sénégal.

Le prix de la licence 4G a été fixé à 30 milliards de F CFA (45,7 millions d'euros) au Sénégal. © DR

Les opérateurs télécoms algériens ont jusqu’au 13 janvier pour retirer le dossier de l’appel à la concurrence pour l’attribution d’une licence 4G. Les opérateurs choisis doivent s’engager à couvrir au moins 10 % des régions du pays dans un délai de quatre ans.

L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunication en Algérie (ARPT) a lancé officiellement l’appel à concurrence pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G) le jeudi 07 janvier dernier à Alger.

Cet appel à concurrence est ouvert aux trois opérateurs de télécommunications mobiles de droit algérien, à savoir Algérie Télécom Mobile (qui opère sous la marque Mobilis), Optimum Telecom Algérie (Djezzy) et Wataniya Télécom Algérie (Ooredoo), a précisé un communiqué de l’ARPT.

Les opérateurs télécoms ont jusqu’au 13 janvier pour retirer le dossier d’appel à la concurrence auprès de l’ARPT. Un délai de trois mois leur est accordé pour l’acquisition de l’équipement nécessaire.

« Les autorisations d’exploitation de la 4G entreront en vigueur au dernier trimestre de 2016 », a annoncé Imane Houda Feraoun, la ministre algérienne de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, citée par l’agence officielle APS. En décembre dernier, la dirigeante algérienne évoquait un démarrage plus tôt, « durant le premier semestre de 2016 ».

Couverture

Selon le cahier de charges établi par les autorités algériennes, les opérateurs de téléphonie mobile s’engagent à assurer un seuil minimum de couverture 4G « de 10 % au cours des quatre premières années dans les wilayas [régions] de leur choix et à élargir ce service aux régions du sud dans un délai de trois ans » a indiqué Imane Houda Feraoun, citée par APS .

Le coût de la licence 4G n’a pas été divulgué. Selon l’ARTP, il sera composé « d’une partie fixe et d’une partie variable de 1 % sur le chiffre d’affaires généré par la commercialisation de la licence ».Une redevance annuelle devra également être réglée par les opérateurs pour la location des fréquences.

Abonnés

Fin 2014, le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile en Algérie était de 43,3 millions de clients (+9,26 % sur un an), dont 8,51 millions d’abonnés à la 3G.

Djezzy est le leader du marché de la téléphonie mobile dans le pays avec 18,612 millions d’abonnés, suivi de Mobilis (13,022 millions) et d’Ooredoo (11,663 millions). Mobilis compte toutefois le plus grand nombre d’abonnés à la 3G avec 3,816 millions d’utilisateurs, devant Ooredoo (3,438 millions) et Djezzy (1,254 million).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte