Sécurité

Libye : l’État islamique revendique l’attentat ayant tué plus de 50 personnes

Un homme sur les lieux d'un attentat suicide contre un centre de formation de la police à Zliten, dans l'ouest de la Libye, le 7 janvier 2016. © Mahmud Turkia/AFP

Le groupe État islamique (EI) a revendiqué vendredi l'attentat au camion piégé qui a fait la veille plus de 50 morts dans un centre de police à Zliten, à 170 km à l'est de la capitale libyenne, Tripoli.

Dans un communiqué, l’EI affirme qu’un kamikaze nommé Abdallah al-Muhajair « a fait exploser son camion au milieu d’une base appartenant aux forces des apostats libyens » et donne un bilan de « près de 80″ morts et 150 blessés.

« Dans la ville de Zliten (170 km à l’est de Tripoli), un kamikaze a fait détoner des explosifs à bord d’un camion-citerne à 8 heures 30 [6 heures 30 TU] contre le centre de formation de la police », avait indiqué, jeudi 7 janvier, une source de la sécurité locale.

« Entre 50 et 55 personnes ont été tuées et au moins 100 blessées » dans le quartier bondé de Soug al-Talata, dans le centre-ville de Zliten, ville contrôlée par la coalition des milices de Fajr Libya liée aux autorités de Tripoli, a déclaré pour sa part Ammar Mohamed Ammar, porte-parole du ministère libyen de la Santé.

Il s’agit de l’attaque la plus sanglante depuis la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte