Sécurité

Mali : une ressortissante suisse enlevée à Tombouctou

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 08 janvier 2016 à 12h53
À Tombouctou, en juillet 2015.

À Tombouctou, en juillet 2015. © Baba Ahmed/AP/SIPA

Des hommes armés ont enlevé une ressortissante suisse dans la nuit de jeudi à vendredi à Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali.

Béatrice Stockly vivait à Tombouctou, où elle avait déjà été enlevée en avril 2012 par des islamistes, puis libérée peu après grâce à une médiation du Burkina Faso. Elle a été enlevée chez elle dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 janvier par des hommes armés, a affirmé un responsable du gouvernorat de Tombouctou, une information confirmée de source de sécurité malienne.

« Des hommes sont venus chez Béatrice à Tombouctou. Ils étaient armés. Ils ont tapé, elle a ouvert et ils sont partis avec elle », a précisé cette source de sécurité.

Deux otages enlevés à Tombouctou en 2011, un Sud-Africain et un Suédois retenus par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), sont toujours en captivité.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte