Dossier

Cet article est issu du dossier «Rétro : l'Afrique en 2015»

Voir tout le sommaire
Musique

Musique : la bande-son de l’année 2015

Coller la petite, carton plein pour le Camerounais Franko.

Coller la petite, carton plein pour le Camerounais Franko. © Capture d'écran YouTube

Jeune Afrique a concocté « sa » playlist de l’année écoulée. Bienvenue dans notre sélection musicale et bonne écoute !

Franko – « Coller la petite »

C’est le tube de l’année. On le joue de Douala à Paris, et jusque dans les vestiaires du club de Dider Drogba à Montréal. Le très chaud « Coller la petite » a conquis le monde, à l’exception du département camerounais de la Mifi, où le préfet Joseph Tover Twanga a signé un arrêté « portant interdiction de la vente, la diffusion et la promotion de l’œuvre de l’artiste Franko ».

Jain – « Come »

À la frontière de l’électro pop, de l’afrobeat, en y ajoutant même parfois un peu de rumba, fille d’une mère métisse malgache, Jain a appris la batterie en France, les percussions arabes au Moyen-Orient et la programmation musicale au Congo-Brazzaville. Ayant assuré les premières parties de Seal, Yodelice ou Christine and the Queens, elle présentait, mi-2015 en solo, son premier opus, « Zanaka ». L’un des gros succès mérité de cette fin d’année.

Maître Gims – « Sapés comme jamais »

L’ode à la sape de Maître Gims est une petite merveille taillée pour les dancefloors. Encore une fois, le rappeur français d’origine congolaise s’impose comme un ambianceur hors pair.

Ballaké Sissoko et Vincent Ségal

Le joueur malien de kora Ballaké Sissoko et le violoncelliste français Vincent Segal ont enregistré leur deuxième opus au cœur de Bamako. Un disque d’une rare beauté. Lire notre chronique.

Petite noir – « Down »

Son premier album La Vie Est Belle / Life Is Beautiful a illuminé cette année 2015. Petite Noir, artiste sud-africain originaire de Cape Town, joue une pop hybride inédite, lumineuse et grave à la fois.

Booba – « Validé »

En septembre, le rappeur français Booba a surpris son monde en sortant ce morceau de zouk qui a immédiatement rencontré le succès. Mais des rumeurs de plagiat ont commencé à circuler sur la toile : « Validé » serait un plagiat de « Ignanafi Debena », titre du joueur malien de kora Sidiki Diabaté. Rapidement ce dernier dément et évoque une reprise dont il se dit fier. Une posture de bon joueur – non, non, aucun accord n’a été trouvé en coulisses ! – qui lui a valu une belle exposition puisque Booba l’a convié sur la scène de Bercy pour interpréter le titre.

Victor Démé

En pleine crise politique, le Burkina Faso a été endeuillé, en septembre, par la disparition de l’un de ses joyaux, le guitariste et chanteur Victor Démé. Quelques semaines plus tard sortait Yafaké son troisième et dernier album.

BanaC4 – « Kirikou »

Avec des collaborations avec les Congolais Fabregas et Youssoupha (rien que ça), BanaC4 a sorti le 22 juin un album « Pona Yo » (« Pour toi » en lingala, en écoute ici), dont voici un des titres « Kirikou ». Un mélange de zouk, de dancehall, de coupé decalé et de ndombolo.

Tiken Jah Fakoly – « Is It Because I’m Black ? » feat. Ken Boothe

C’est l’une des collaborations de l’année. Celle de l’Ivoirien Tiken Jah Fakoly et de Ken Boothe, alias Mr Rock Steady, chanteur de reggae jamaïcain. Les deux artistes reprenaient, dans un clip révélé en juin (avant la sortie de l’abum Racines de Tiken en septembre), le sublime « Is it Because I’m Black ? », une des premières chansons sur l’identité afro-américaine, écrite en 1968 par Syl Johnson, bluesman du Mississippi.

Stromae – « Quand c’est ? »

Stromae, avec des tournées en Afrique et aux États-Unis est incontestablement l’un des artistes de 2015. Parmi ses faits d’armes : une chanson, intitulée « Quand c’est », issue de son album à succès Racine carrée et dans lequel il chante le cancer, dans une danse macabre contre la maladie.

St Germain – « Real Blues »

Il aura fallu attendre près de 15 ans pour que St Germain revienne sur le devant de la scène avec un nouvel album en octobre 2015. Vieux Kanté, Zoumana Téréta et Nahawa Doumbia sont passés par là et le résultat est à la hauteur des espérances, notamment avec ce single, « Real blues » et un concert mémorable au Bataclan, le 12 novembre, la veille des attentats de Paris.

Boddhi Satva – « Mama Kosa »

Né en République centrafricaine, d’une mère belgo-américaine et d’un père franco-centrafricain, Boddhi Satva fait se rencontrer house music et sonorités plus traditionnelles, dans un mix joyeux entre kora, piano, saxophone, balafon et platines dans son dernier album, Transition album, sorti le 18 septembre et comprenant ce titre « Mama Kosa ».

Jovi – « Mboko God »

De l’anglais au français en passant par le pidgin, le ngemba et le nliimbom, des sonorités congolaises aux rythmes de mokossa et de musiques populaires camerounaises, le tout contrebalancé d’arrangements électroniques et d’un flow trap directement venu des États-Unis, les douze titres de Mboko God, dernier album du Camerounais Jovi, font mouche, notamment « Et P8 Koi ? ».

Koffi Olomide – « Selfie »

Avec son nouvel album 13e apôtre, et surtout avec sa chanson « selfie », Koffi Olomidé a créé le buzz en octobre. Un million de vues pour « selfie » en seulement trois semaines et la confirmation de la renommé de la star congolaise.

Black Coffee ft. Mondli Ngcobo – « I Have Faith »

Avec des dates un peu partout sur la planète, Black Coffee est l’un des DJ en vogue en 2015. Il faut dire que le Sud-Africain est un pionnier du genre dans son pays et qu’il a joué l’un des plus fabuleux mix jamais entendus, de l’avis du magazine MixMag, le 11 juillet à Londres, avant de sortir un nouvel album en fin d’année.

MHD – « Afro Trap »

C’est la bonne surprise de cette fin d’année : l’émergence de l’afro-trap sur la scène du rap francophone avec le très prometteur rappeur parisien MHD. Lire notre chronique.

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte