Société

Génocide au Rwanda : l’ancien maire de Muvumba condamné à perpétuité en Allemagne

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 29 décembre 2015 à 16h37
Onesphore Rwabukombe face aux journalistes dans la salle d’audience du tribunal de Francfort, en Allemagne le 18 janvier 2011.

Onesphore Rwabukombe face aux journalistes dans la salle d'audience du tribunal de Francfort, en Allemagne le 18 janvier 2011. © Michael Probst/AP/SIPA

Onesphore Rwabukombe, 58 ans, a été condamné mardi par un tribunal allemand à la réclusion à perpétuité pour son rôle actif dans le génocide des Tutsis au Rwanda en avril 1994.

L’ancien maire de Muvumba, dans le nord-est du Rwanda, a été condamné à « la prison à vie (…) pour sa participation au génocide au Rwanda en 1994 », a indiqué dans un communiqué la Cour d’appel de Francfort.

Onesphore Rwabukombe comparaissait pour son rôle dans le massacre le 11 mai 1994 de plus de 400 Tutsis réfugiés dans une église de Kiziguro, à environ 80 kilomètres au sud de Muvumba. « L’accusé a agi de façon délibérée et avec la volonté de détruire », a déclaré mardi le président du tribunal de Francfort, Josef Bill, cité par l’agence DPA.

Jugé une deuxième fois pour participation active au génocide

L’ancien maire de Muvumba avait déjà été condamné une première fois, au terme de trois ans de procès, en février 2014,  à 14 ans de prison pour complicité dans ces massacres, devenant ainsi le premier responsable rwandais condamné en Allemagne sur la base d’une loi sur les crimes contre l’humanité adoptée en 2002. Il avait alors échappé à la peine de perpétuité prévue en cas de condamnation pour génocide.

Mais, en mai dernier, la Cour fédérale allemande ordonne qu’il comparaisse une deuxième fois, considérant cette fois la possibilité d’une condamnation pour participation active au génocide compte tenu de son rôle dans l’organisation du massacre, dès la veille des faits. Onesphore Rwabukombe avait emmené en voiture des Hutus armés sur le site de l’église et leur avait ordonné : « Commencez votre travail ! » puis avait assisté au massacre. Il avait ensuite participé au transport des corps dans une fosse commune.

Fin septembre, deux chefs de la rébellion hutu rwandaise ont été condamnés à 13 et 8 ans de prison en Allemagne pour avoir orchestré des massacres en République démocratique du Congo.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte