Elections

Infographie : comment se présente la nouvelle Assemblée nationale du Burkina

Roch Marc Christian Kaboré du MPP, vainqueur des législatives, et Zéphirin Diabré, leader de l'UPC, deuxième force du Burkina Faso. © Vincent Fournier/J.A./AFP

Le Conseil constitutionnel a rendu publics mardi les résultats officiels et définitifs des législatives du 29 novembre. Comme annoncé provisoirement par la Ceni, le MPP, parti du président élu Roch Marc Christian Kaboré, l'emporte, sans pour autant obtenir la majorité absolue.

La Commission électorale nationale indépendance (Ceni) du Burkina Faso l’avait annoncé début décembre. Avec 55 sièges sur un total de 127, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de Roch Marc Kaboré est arrivé en tête des législatives du 29 novembre. Des résultats provisoires confirmés, le 22 décembre, par le Conseil constitutionnel.

Le nouveau parti au pouvoir devra nouer des alliances pour pouvoir obtenir la majorité absolue à la nouvelle assemblée. Une mission loin d’être difficile pour le MPP.

Abstraction faite de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de l’opposant Zéphirin Diabré avec ses 33 sièges et le Congrès pour la démocratie et le progrès (CPD, parti de Blaise Compaoré) qui compte 18 élus, 20 sièges ont été décrochés en effet par les petites formations politiques qui seront tentés de rejoindre le MPP dans une coalition pour le diriger le pays.

Composition de l’Assemblée nationale burkinabè (en nombre de sièges par parti)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte