Banque

Le marocain Banque populaire se lance dans la microfinance en Côte d’Ivoire

La première agence d'Amifa est installée dans la commune populaire de Yopougon. © Amifa

Le groupe dirigé par Mohamed Benchaaboun prévoit des implantations bientôt en Guinée, au Bénin, au Sénégal, au Niger, au Togo et au Gabon

La journée du 22 décembre a été particulièrement chargée pour Mohamed Benchaaboun. Le PDG du groupe marocain Banque populaire s’est déplacé à Abidjan pour l’inauguration officielle de la première agence de Atlantic Microfinance For Africa (Amifa), le holding dédié à la microfinance en Afrique subsaharienne du groupe marocain – qui dispose déjà au Maroc d’Attawfiq Micro-Finance, actif depuis une quinzaine d’années sur le même segment.

La première agence ivoirienne d’Amifa est installée dans la commune populaire de Yopougon. En Côte d’Ivoire, la société financière espère atteindre 19,83 milliards de F CFA (30 millions d’euros) de crédits et 19 200 clients à l’horizon 2017, pour une vingtaine d’agences à travers le pays.

Implantations

Amifa n’arrive pas sur un terrain vierge, le secteur de la microfinance en Côte d’Ivoire compte déjà 62 établissements, parmi lesquels le français Microcred et Advans (basé au Luxembourg). Les encours de dépôts du secteur s’établissaient à 166 milliards de F CFA fin septembre, pour des crédits de 128 milliards de F CFA et environ 980 000 clients.

Créée en 2014, Amifa dispose du statut Casablanca Finance City qui lui permet de bénéficier d’un certain nombre de facilités réglementaires et fiscales pour le déploiement de ses activités en Afrique. La direction générale d’Amifa a été confiée à Mustapha Bidouj, ex-patron d’Attawfiq Micro-Finance.

La société de microfinance marocaine est présente aujourd’hui en Côte d’Ivoire et au Mali. « D’ici deux ans, nous aurons achevé nos implantations dans les autres pays tels que la Guinée, le Bénin, le Sénégal, le Niger, le Togo et le Gabon », a indiqué à Jeune Afrique Mohamed Benchaaboun.

Métro urbain

Banque populaire est très impliqué en Côte d’Ivoire.

Banque Atlantique Côte d’Ivoire (BACI), filiale de Atlantic Business International (holding commun de Banque populaire avec l’ivoirien Atlantic Financial Group ), a récemment octroyé un crédit de 26,2 milliards F CFA (40 millions d’euros) pour les travaux préparatoires du métro d’Abidjan, dont les investissements sont estimés à 1,2 milliard de F CFA.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte