Assurances

Le groupe marocain Saham vend sa filiale ivoirienne d’immobilier

De gauche à droite : Raymond Farhat (Saham), Michel Abrogoua (PAPH) et Maximim Digbeu (Batim-CI)

De gauche à droite : Raymond Farhat (Saham), Michel Abrogoua (PAPH) et Maximim Digbeu (Batim-CI) © DR

Le groupe ivoirien Phoenix Africa Partners Holding (PAPH) rachète 80% de Batim-Côte d’Ivoire et de SATCI au groupe Saham, qui poursuit ainsi la réorganisation de ses activités en Afrique subsaharienne.

Quelques semaines après avoir cédé le groupe HMAO, qui compte en Côte d’Ivoire six cliniques, une clinique dentaire et un laboratoire, au capital-investisseur Amethis et à l’équipe de direction, Saham récidive en se délestant de Batim-Côte d’Ivoire (construction et promotion immobilières) et SATCI (aménagement et équipement de terrains).  Le groupe financier PAPH reprend 80% des parts, le géant marocain de l’assurances conservant 20% du capital. Le montant de l’opération, qui a été finalisée le 16 décembre, n’a pas été communiqué.

Dans un communiqué reçu par Jeune Afrique, PAPH rappelle que « Batim-CI est le premier opérateur privé en Côte d’Ivoire, affichant un portefeuille, riche de dix projets de construction et d’opérations immobilières en cours, pour une enveloppe globale de 35 milliards de F CFA », soit environ 53 millions d’euros. Batim-CI affiche ainsi plus de 12 000 logements de tout standing réalisés, principalement à Abidjan, et a aussi participe comme sous-traitant à la construction du 3ème pont d’Abidjan, tandis que SATCI compte plus de 3000 lots individuels à bâtir.

Diversification

Fondé par Michel Abrogoua, PAPH était surtout connu jusqu’à présent pour son rôle dans le domaine financier, notamment en tant que principal actionnaire de la société financière Phœnix Capital Management (PCM), qui gère le West Africa Emerging Market Growth Fund (WAEMGF), un  fonds ouest-africain de capital investissement pour le financement des PME doté de 25 milliards de F CFA. Avec le rachat de Batim-CI, PAPH se diversifie hors du secteur de la finance.

« L’objectif visé par PAPH en acquérant Batim-CI et SATCI, est de capitaliser la longue expérience et la grande expertise de ces  entreprises en matière de construction, de promotion immobilière et d’aménagement et d’équipements de terrains, de manière à ce qu’elles contribuent, encore plus significativement, à la résorption du déficit structurel de logements en Côte d’Ivoire et à la satisfaction de la forte volonté des populations de la Côte d’Ivoire d’accéder à la propriété », a expliqué dans le même communiqué Michel Abrogoua.

 

Afrique

Saham avait récupéré Batim à l’occasion du rachat du groupe d’assurances Colina en 2010. Colina avait lui-même fait l’acquisition de Batim-CI (fondé en 1989) en 1994, avant de structurer au début des années 2000 un véritable pôle immobilier, Batim Africa, également présent au Mali, au Cameroun, au Congo et en Angola. PAPH ne rachetant que Batim-CI, Batim Africa reste entre les mains de Saham.

Maximin Digbeu, directeur général de Batim Africa depuis 2007, est nommé à la tête de Batim-CI.

Après s’être développé à marche forcée à la fois dans plusieurs secteurs (assurances, offshoring, immobilier, santé) et dans de nombreux pays, le marocain Saham semble avoir décidé de restructurer son portefeuille.

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte