Économie

Nigeria : MTN conteste son amende en justice

Le groupe télécoms a décidé de porter devant la justice nigériane l’amende de 3,9 milliards de dollars imposée par le régulateur du secteur télécoms.

Par
Mis à jour le 18 décembre 2015 à 09:29

MTN est leader de la téléphonie mobile au Nigeria. © Siphiwe Sibeko/Reuters

MTN muscle son jeu au Nigeria. L’opérateur télécoms sud-africain a annoncé le 17 décembre qu’il allait contester en justice l’amende de 3,9 milliards de dollars imposée à sa filiale locale par la Nigerian Communications Commission, l’autorité régulatrice du secteur.

MTN a ordonné à ses avocats d’engager une procédure devant la Haute Cour fédérale de Lagos. « Il y a des motifs valables pour contester l’amende», a déclaré le groupe dans un communiqué. MTN considère en effet que la NCC ne dispose pas de l’autorité nécessaire pour imposer une telle amende.

MTN Nigeria a été sanctionné en octobre dernier pour avoir échoué à déconnecter les lignes de 5,1 millions d’utilisateurs ayant des cartes SIM non enregistrées – une opération menée dans le cadre de la lutte contre les activités criminelles dans le pays. La sanction pécuniaire, fixée initialement à 5,2 milliards de dollars, a été ensuite réduite à 3,9 milliards de dollars au début de ce mois. La NCC a fixé au 31 décembre la date limite pour son règlement.

Cette amende est supérieure aux bénéfices après impôts de MTN Group en 2014 (37,7 milliards de rands, soit 3,245 milliards de dollars au taux du 31 décembre 2014).

Marché

Fin septembre, MTN comptait 62,5 millions d’abonnés au Nigeria, son premier marché en Afrique et y réalise environ un tiers de son chiffre d’affaires.  L’opérateur y a réalisé l’an dernier 53,9 milliards de rands de revenus (environ 4,65 milliards de dollars au 31 décembre 2014).

MTN est le leader de la téléphonie mobile au Nigeria devant Globacom (31,26 millions d’abonnés fin juin), Airtel (29,56 millions d’abonnés) et Etisalat (22,85 millions d’abonnés).