Politique

Burundi : l’Union africaine « ne permettra pas un autre génocide » sur le continent

Par
Mis à jour le 17 décembre 2015 à 13:34

Un manifestant pointe une fausse arme vers des soldats lors d’une manifestation à Bujumbura en juin 2015. © Gildas Ngingo/AP/Sipa

À l’issue d’une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine à Addis-Abeba, les États membres ont fait savoir jeudi que l’Afrique ne laissera pas un autre génocide se dérouler sur le continent. Allusion aux violences en cours au Burundi.

« L’Afrique ne permettra pays un autre génocide sur son sol », ont répété, le 17 décembre, les membres du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) lors d’une réunion à Addis-Abeba. « Les tueries au Burundi doivent cesser immédiatement », a tweeté dans la foulé Smail Chergui, commissaire de paix et de sécurité de l’organisation panafricaine.

Bientôt la Force africaine en attente de l’UA au Burundi ?

La réunion du CPS de jeudi a été en effet largement consacrée à la situation au Burundi, voisin du Rwanda où un génocide a fait en 100 jours – entre avril et juillet 1994 – quelque 800 000 morts, essentiellement au sein de la minorité tutsie.

Le CPS a débattu de « l’urgente nécessité de prendre des mesures pour mettre fin aux tueries » Une déclaration sur le Burundi est en cours de rédaction.

Les ministres africains des États membres du CPS ont également été informés de l’état de préparation de la composante est-africaine de la Force africaine en attente (FAA) de l’UA pour un possible déploiement au Burundi.