Energie

Eximbank apporte 800 millions de dollars pour le réseau électrique ivoirien

| Par - à Abidjan
Pylône électrique à Johannesburg en Afrique du Sud en mars 2015.

Pylône électrique à Johannesburg en Afrique du Sud en mars 2015. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Finalisé le 16 décembre, le prêt financera la réhabilitation de 1 900 kilomètres de lignes à haute tension et la construction de plusieurs postes. C’est le groupe chinois China National Engineering Electrical Corporation (CNEEC) et son partenaire Sinomach qui exécuteront les travaux.

La Banque chinoise d’import-export (China EximBank) a octroyé le 16 décembre un prêt de 812,6 millions de dollars à la Côte d’Ivoire, pour y financer un projet de réhabilitation et développement du réseau électrique. Très active en Côte d’Ivoire, China Exim Bank est également impliqué dans le financement des travaux du port d’Abidjan.

« Ce prêt est constitué en deux tranches rémunérées aux taux respectifs de 2 % sur 9 ans et 1 % sur 7 ans » a confié Wenbin Tang, l’ambassadeur de Chine à Abidjan. Les fonds serviront à financer le projet de réhabilitation et d’extension du réseau électrique qui concernera plus de 1 900 kilomètres de lignes de hautes tensions et la construction de plusieurs postes.

C’est le groupe chinois China national engineering Electrical Corporation (CNEEC) et son partenaire Sinomach qui exécuteront les travaux qui démarrent en 2016. Cet investissement permettra de renforcer le secteur électrique et permettra d’équiper plus de 500 localités.

Échanges commerciaux sino-ivoiriens à la hausse

« La Chine est le sixième partenaire commercial de la Côte d’Ivoire et le premier en Asie. En 2014, nos échanges commerciaux étaient estimés à 555 milliards F CFA (847 millions d’euros) contre 309 milliards F CFA en 2010 », a confié Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre ivoirien. Les engagements chinois en Côte d’Ivoire depuis l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir en 2011 sont estimés à plus de 919,26 milliards de F CFA.

La Côte d’Ivoire entend développer son secteur électrique pour faire face aux enjeux d’une croissance économiques très rapide, tributaire d’une énergie en abondance nécessaire aux industries.

Au cours des 10 prochaines années, la Côte d’Ivoire compte investir 20 milliards de dollars dans son secteur électrique et ambitionne d’accroître ses exportations d’électricité vers de nouveaux pays comme le Sénégal, le Liberia, la Guinée et la Sierra Leone. La capacité installée de 2 000 mégawatts actuellement devrait passer à 4 000 mégawatts à partir de 2030.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte