Sécurité

Mali : Mongi Hamdi quitte la tête de la Minusma

Mongi Hamdi, à la tête de la Minusma © Vincent Fournier/J.A.

Le Tunisien Mongi Hamdi, aux commandes de la Minusma depuis un an, quittera son poste le 14 janvier prochain. L'information n'a pas encore été officialisée par les Nations unies, mais il devrait être remplacé par Mahamat Saleh Annadif, ancien ministre tchadien des Affaires étrangères.

Un an et puis s’en va. En poste depuis le 20 janvier 2015, Mongi Hamdi, le chef de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, va quitter son poste le 14 janvier 2016. Il a remis sa lettre de démission au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon. Sauf retournement de dernière minute, son successeur, dont la nomination n’a pas encore été officialisée, sera le Tchadien Mahamat Saleh Annadif.

Ancien chef de la diplomatie tunisienne, Mongi Hamdi a dirigé la Minusma durant les délicates négociations de paix inter-maliennes qui ont abouti, le 20 juin dernier, à la signature de l’accord d’Alger par les principaux groupes rebelles du nord du Mali.

La nomination de son successeur est une victoire pour les autorités tchadiennes. N’Djamena briguait depuis plusieurs mois un poste haut placé à la Minusma, dans laquelle ses militaires forment le premier contingent avec plus de 1 200 hommes. Ex-ministre des Affaires étrangères du Tchad, Mahamat Saleh Annadif a aussi été secrétaire général de la présidence et chef de l’Amisom, la mission de l’Union africaine (UA) en Somalie.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte