Économie

Total met en production le projet offshore Moho Phase 1b au Congo

Ce champ dispose d’une capacité de production de 40 000 barils équivalents pétrole par jour.

Par
Mis à jour le 11 décembre 2015 à 14:37

Terminal de Total à Djéno, au Congo-Brazzaville. © Antonin Borgeaud pour Jeune Afrique

Total a annoncé ce vendredi la mise en production du projet d’offshore profond Moho Phase 1b, situé en République du Congo, à 75 kilomètres au large de Pointe-Noire.

Démarrages

Le projet, opéré par le géant français des hydrocarbures, dispose d’une capacité de production de 40 000 barils équivalents pétrole par jour (bep/j), a indiqué le groupe dans son communiqué.

« Moho Phase 1b est notre neuvième démarrage depuis le début de l’année et contribuera à la forte croissance de notre production dans les années à venir », indique dans un communiqué Arnaud Breuillac, le directeur général de la branche exploration-production de Total.

Le démarrage du projet Moho Phase 1b intervient après le lancement de la phase 1A du projet Dalia en Angola et à celui du champs Lianzi dans les eaux profondes du Congo et de l’Angola.

Capacités

Le développement de Moho Nord, lancé en 2013 simultanément à celui de Moho Phase 1b, se poursuit et ajoutera une capacité supplémentaire de 100 000 bep/j.

Moho Phase 1b et Moho Nord sont situés sur la licence de Moho Bilondo dont Total E&P Congo est opérateur avec une participation de 53,5 %. Les autres partenaires sont Chevron Overseas Congo (31,5 %) et la Société nationale des pétroles du Congo (15 %).

 

Vue des gisements du bloc Moho Bilondo, au large des frontières congolaises. © Total/TroisCube

Vue des gisements du bloc Moho Bilondo, au large des frontières congolaises. © Total/TroisCube

 

Total E&P Congo, détenu par Total (85 %) et par une filiale de Qatar Petroleum (15 %), opère 10 des 23 champs en production au Congo-Brazzaville. Sa quote-part de production avoisinait 95 000 bep/j en 2014.