Finance

Jacob Zuma renvoie le ministre sud-africain des Finances Nhlanhla Nene

Nhlanhla Nene a été nommé ministre des Finances de l'Afrique du Sud en mai 2014. Il vient d'être démis des ses fonctions. © Sumaya Hisham/Reuters

Le président sud-africain a annoncé le 9 décembre le renvoi du ministre des Finances Nhlanhla Nene, premier Noir nommé à ce poste, en mai 2014.

Le président sud-africain Jacob Zuma a annoncé hier le départ du gouvernement du ministre des Finances Nhlanhla Nene. Ce licenciement intervient alors que la note de l’Afrique du Sud a été dégradée la semaine dernière à BBB- par l’agence de notation Fitch Ratings, dans le contexte d’une croissance économique économique atone (+1,4 % attendu en 2015), marquée par le recul du cours des matières premières, les lacunes du secteur de l’électricité et une augmentation de la dette.

Premier Noir

Nommé en mai 2014, Nhlanhla Nene est le premier Noir à occuper la position de ministre des Finances en Afrique du Sud. Diplômé en économie de l’université de Londres, il avait été pendant plus des six années vice-ministre des Finances, après avoir été président du comité des finances de l’Assemblée Nationale et co-président du comité budgétaire.

Si Jacob Zuma n’a donné aucune explication au renvoi de Nhlanhla Nene, cette décision intervient après plusieurs jours de controverse dans la presse sud-africaine, suggérant que le ministre des Finances perdrait son poste pour avoir réprimandé ouvertement la présidente de la compagnie publique South African Airways, Dudu Myeni (considérée comme une proche alliée du président Zuma) pour la mauvaise gestion d’un accord avec le constructeur Airbus.

Moins enthousiastes

Depuis sa nomination, Nhlanhla Nene a insisté sur la nécessité de limiter les dépenses publiques et sur une revue des programmes de soutien aux entreprises publiques.

Il a également été, rappelle l’agence Reuters, parmi les moins enthousiastes soutiens au programme nucléaire de l’Afrique du Sud, qui prévoit l’installation de 9 600 mégawatts d’électricité tirée de cette source d’ici 2030 pour un coût estimé à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Suite à l’annonce du renvoi de Nhlanhla Nene, le rand a accusé un recul, baissant de 61 points de base à 15,066 rands pour un dollar à 06H01 GMT.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte