Politique

France : qui est le soutien congolais de Marion Maréchal-Le Pen ?

Wilfried Etoka (à gauche) et Marion Maréchal-Le Pen. © Photomontage JA

La société Congo Capital Entreprises, contrôlée par Wilfried Etoka, a écrit une lettre annonçant sa venue en Provence-Alpes-Côte d'Azur (sud est de la France) pour proposer des opportunités d'affaires aux entreprises régionales, "dès le lendemain de l'élection de Marion Maréchal-Le Pen", la candidate du Front national.

Mis en cause par les milieux économiques, notamment par le patronat français, le Front national, qui est sorti en tête du premier tour des élections régionales en France, le 6 décembre dernier, se cherche apparemment des soutiens dans les milieux d’affaires. Le 9 décembre, Marion Maréchal-Le Pen, qui a obtenu 40,5% des voix en Provence-Alpes-Côte d’Azur, a publié une lettre émanant de Congo Capital Entreprises, qui a promis de se déplacer « dès le lendemain de l’élection de Marion Maréchal-Le Pen en territoire de Provence Alpes Côte d’Azur pour présenter des opportunités d’affaires représentant 3 milliards d’euros de business potentiels aux entreprises de la région ».

Une lettre signée Innocent Dimi

Sur son compte Facebook, où elle a publié la lettre (reproduite ci-dessous) signée d’Innocent Dimi, vice-président de Congo Capital Entreprises, la candidate d’extrême-droite s’est réjouie :  « À tous ceux qui n’ont de cesse de promettre les pires conséquences économiques à une région dirigée demain par notre équipe, ce type d’initiative de grands groupes internationaux prouve que notre victoire sera une chance pour le développement économique, y compris international. »

Lettre-CongoCE-LePen

Selon des révélations du site d’informations Marsactu, Marion Maréchal-Le Pen a toutefois oublié de préciser que la lettre de Congo Capital Entreprises n’était pas totalement le fruit du hasard : Innocent Dimi, signataire de la lettre, serait en effet également « directeur Afrique » de Maréchal & Associés, la banque d’affaires fondée par Samuel Maréchal, le père de Marion… Ce dernier, joint par mail par Jeune Afrique, nous a simplement répondu : « Innocent Dimi n’est pas employé de mon cabinet », sans davantage de précisions (et alors que Mr Dimi figure dans l’organigramme en ligne de Maréchal & Associés), ce qui ne signifie évidemment pas que les deux hommes ne sont pas en étroite relation d’affaires.

Innocent Dimi est en tout cas depuis longtemps le dirigeant de la société de bourse congolaise « La Financière », qui est liée à Maréchal & Associés.

Plan de privatisation de 46 sociétés publiques congolaises

Congo Capital Entreprises a été choisi par le gouvernement congolais pour piloter un plan de privatisation de 46 sociétés publiques opérant notamment dans l’agro-industrie, l’hôtellerie et le tourisme, l’activité forestière, le commerce ou encore l’eau et l’électricité. Elle est contrôlée par Wilfried Etoka, négociant pétrolier basé au Maroc mais très puissant au Congo. Jeune Afrique rappelait récemment que, pour ses détracteurs, la réussite fulgurante de « Willy » Etoka, agronome formé à Brazzaville, s’explique avant tout par « ses liens étroits » avec le président congolais Denis Sassou Nguesso et son fils Denis Christel. Une accusation que l’intéressé nie en bloc.

Le soutien implicite de Wilfried Etoka peut paraître d’autant plus étonnant qu’il y a quelques semaines, Louis Alliot, autre leader du Front national (et conjoint de Marine Le Pen), s’était publiquement engagé contre le référendum organisé au Congo par Denis Sassou Nguesso…

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte