Économie

Le FMI approuve un prêt de 54 millions d’euros pour le Niger

Le Fonds monétaire international a également approuvé la prorogation d’une année du programme d’appui en faveur du gouvernement nigérien.

Par
Mis à jour le 1 décembre 2015 à 19:42

Vue du logo du FMI. © AFP

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé le 30 novembre le décaissement de 39 millions de DTS (droits de tirage spéciaux) en faveur du Niger, soit près de 53,7 millions de dollars accordés au titre de la Facilité élargie de crédit. Ce programme de soutien, conclu entre Niamey et le FMI en 2012, consiste en un prêt d’une maturité de dix ans portant sur une période de grâce de 5 ans et demi et un taux d’intérêt de 0 % [dont le niveau est toutefois révisable tous les deux ans].

Hausse

Le financement approuvé par le FMI lundi porte le total des décaissements au titre de l’accord FEC avec le Niger à 95,405 millions de DTS (131,35 millions de dollars). Il intervient après l’approbation par le Fonds d’une prorogation jusqu’au 31 décembre 2016 et d’une hausse de 62,5 % de l’accord conclu le 16 mars 2012, qui portait sur une durée de 3 ans et 120,97 millions de dollars de prêts.

Pour David Lipton, premier directeur général adjoint du FMI, si l’économie nigérienne « continue de produire des résultats macroéconomiques solides », sa croissance a « fluctué reflétant la volatilité dans le secteur agricole, l’impact des faibles prix des produits sur le secteur minier et de la détérioration de la sécurité dans la région ».

Selon les estimations du FMI, la croissance du PIB nigérien devrait être de 4,4 % en 2015, contre 4,7 % annoncés plus tôt cette année par le Fonds et 6,9 % en 2014.