Capital-investissement

Hôtellerie : PCM finance le développement d’Azalaï

Azalaï était présent au Bénin, au Burkina, en Guinée Bissau et au Mali.

Azalaï était présent au Bénin, au Burkina, en Guinée Bissau et au Mali. © Photo de Renaud Van Der Meeren pour les Éditions du Jaguar

West Africa Emerging Market Growth Fund (WAEMGF), le fonds de capital-investissement de Phœnix Capital Management (PCM), prend 6% du capital du groupe hôtelier ouest-africain Azalaï Hotels.

WAEMGF, un fonds de capital investissement doté de 25 milliards de francs CFA (38,5 millions d’euros), injecte à cette occasion 3,3 milliards de FCFA (5 millions d’euros) dans le capital du groupe, déjà propriétaire de sept hôtels répartis dans quatre pays (Bénin, Burkina, Guinée Bissau et Mali).

L’opération, annoncée le 30 novembre 2015 à Abidjan (Côte d’Ivoire), s’inscrit dans un processus de levée de fonds, en fonds propres et en dettes, entamé par le groupe hôtelier basé à Bamako (Mali) pour financer son programme de développement. Dans ce cadre, Azalaï a, au cours des dernières années, vu son capital renforcé par le capital-investisseur Cauris, tandis que la Société financière internationale et Proparco lui ont accordé des prêts.

De nouveaux hôtels à Nouakchott, Abidjan, Dakar, Niamey et Conakry

L’ouverture deux nouveaux hôtels de quatre étoiles chacun est prévue prochainement. Le premier à Nouakchott (Mauritanie) avant la fin de cette année et le second à Abidjan (Côte d’Ivoire), dans le courant du deuxième trimestre 2016.

L’hôtel Azalaï de la capitale économique ivoirienne devant être, selon les propres termes de Mossadeck Bally, le fondateur et PDG du groupe Azalaï Hotels, « le vaisseau Amiral du groupe avec ses 202 chambres reparties sur 13 étages et un investissement total de 19 milliards de francs CFA ».

Suivront, ensuite, les hôtels Azalaï de Dakar (Sénégal), Niamey (Niger) et Conakry (Guinée).

Pour Mossadeck Bally, « le partenariat capitalistique avec le WAEMGF s’inscrit dans la logique de la stratégie du groupe d’accroissement de sa capacité d’accueil hôtelière dans la sous-région pour y créer les conditions de répondre à la demande croissante ».

WAEMGF est géré par Phœnix Capital Management, un groupe financier créé par l’Ivoirien Michel Abrogoua.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte