Économie

Maroc : la BERD et BMCE apportent 126 millions d’euros au projet éolien de Khalladi

Mis à jour le 30 novembre 2015 à 11:24

Vue d’une ferme éolienne. © Matt Young/AP/SIPA

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) mobiliseront 63 millions de dollars chacune pour ce projet de parc éolien.

Le financement du parc éolien de Khalladi, au Maroc, est bouclé, a indiqué le 27 novembre dans un communiqué le groupe saoudien Acwa Power, en charge du projet.

D’un coût total de 163 millions d’euros, cette ferme éolienne d’une capacité de 630 mégawatts bénéficie d’un financement de 126 millions d’euros mobilisé à parts égales par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et par la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE), dans le cadre d’un accord annoncé vendredi dernier. Le fonds international Clean Technology Funds des Fonds d’investissement climatiques (FIC) contribue également au financement de ce parc – le montant de sa contribution n’a toutefois pas été indiqué.

 

Le financement est alloué à UPC Renewables SA, la société chargée du développement du parc éolien, dont Acwa Power est l’actionnaire majoritaire depuis octobre 2014.

Le parc éolien de Khalladi participe à l’objectif du Maroc de développer 2 000 MW de capacité éolienne d’ici à 2020. Le royaume compte porter à 42 % de la capacité installée la proportion d’électricité tirée des énergies renouvelables d’ici 2020.

Programme

Le parc de Khalladi est le premier projet financé par la BERD dans le cadre de son programme de financement de 250 millions de dollars consacré aux énergies renouvelables au Maroc, en Égypte, en Tunisie et en Jordanie, annoncé début novembre.

L’institution financière a démarré ses activités à son siège de Londres en 1991. Active au Maroc depuis 2012, la BERD y a investi 640 millions d’euros dans 22 projets et accordé, en outre, plus de 150 millions d’euros aux banques marocaines en lignes de crédit pour la facilitation du commerce.