Défense

Tunisie : le groupe terroriste État islamique revendique l’attentat de Tunis

Le bus qui a explosé mardi 24 novembre à Tunis transportait des membres de la garde présidentielle. © AP/SIPA

Le groupe État islamique a revendiqué, dans un communiqué diffusé mercredi sur des comptes djihadistes, l'attentat de la veille contre un bus de la sécurité présidentielle à Tunis. Au moins treize personnes ont été tuées dans l'explosion du bus.

Selon le texte fourni par le groupe terroriste, l’auteur de l’attaque est un Tunisien, identifié comme « Abou Abdallah al-Tounissi ». Muni d’une ceinture d’explosifs, il se serait introduit dans le véhicule avant de se faire exploser, précise l’État islamique.

Le groupe a également publié une photo de cet homme, habillé de blanc et portant la ceinture d’explosifs, le doigt levé, la tête et le visage couverts par un foulard.

10 kilos d’explosifs

Douze agents de la garde présidentielle ont été tués mardi dans cet attentat. Un treizième dépouille a été retrouvée sur les lieux de l’attentat. « Il se pourrait que ce soit un terroriste », a affirmé le ministre de la Santé, Saïd Aïdi. De son côté, l’État islamique a affirmé que 20 personnes avaient été tuées.

Mercredi matin, le ministère de l’Intérieur a indiqué que l’attentat a été commis à l’aide de dix kilos d’explosifs, précisant que la matière utilisée était du Semtex, un explosif très puissant. L’État d’urgence a été décrété dans la foulée pour les 30 prochains jours.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte