Économie

Le FMI prête 42 millions de dollars à Madagascar

Par
Mis à jour le 19 novembre 2015 à 10:43

Vue du logo du FMI. © AFP

Ce financement concessionnel devrait aider le pays dans le financement de sa balance des paiements.

Le conseil d’administration du FMI a approuvé le 18 novembre un prêt de 30,55 millions de DTS (droits de tirage spéciaux), environ 42,1 millions de dollars, en faveur de Madagascar au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR).

À travers ce mécanisme, le FMI apporte un financement à taux d’intérêt nul (mais révisable tous les deux ans), d’un différé d’amortissement de cinq ans et demi et d’une échéance finale de dix ans afin de permettre à un pays de répondre à des « besoins urgents de financement de la balance des paiements ». Un premier décaissement d’un montant similaire avait déjà été approuvé pour Madagascar en juin 2014.

Réformes

“Les autorités malgaches ont pris des mesures pour améliorer le fonctionnement du marché des changes, maintenir un taux de change flexible, et renforcer les capacités et l’indépendance de la Banque centrale, se félicite le FMI dans un communiqué. D’autres mesures, telles qu’une gestion plus volontaire de la liquidité, devraient avoir pour but d’approfondir le secteur financier et de renforcer la stabilité des prix et de l’ensemble du secteur»

Pour l’institution dirigée par Christine Lagarde, ce prêt et le programme de réformes établi par Madagascar devraient ensemble « catalyser l’aide financière extérieure en 2015 et 2016”. L’aide internationale représente une part significative du budget de Madagascar. Son interruption suite à la crise politique de 2009 a durement affecté l’économie du pays.

Conjoncture

Malgré le retour des bailleurs de fonds et la reprise de la croissance, la conjoncture économique malgache reste “difficile”, rappelle le FMI.

“La reprise qui a vu le jour en 2014 n’a pas pris davantage d’ampleur en raison de la forte baisse des cours des produits de base, de chocs climatiques et de faiblesses structurelles profondément ancrées », note l’institution internationale.

En juillet dernier, le FMI a abaissé ses prévisions de croissances pour Madagascar à 3,5 % en 2015, contre une estimation de 5 % auparavant, et une croissance de 3 % en 2014.