Économie

Cette semaine dans Jeune Afrique

À retenir cette semaine dans la section économique de Jeune Afrique : les difficultés de l’économie malgache à surmonter la crise politique, une interview du patron algérien Abderrahmane Benhamadi, l’avenir de Carthage Cement en suspens. Également : un dossier télécoms de 15 pages.

Par
Mis à jour le 11 juin 2012 à 13:07

Cette semaine dans Jeune Afrique : Madagascar traverse une passe délicate.

Cette semaine, Jeune Afrique (édition datée du 10 au 16 juin 2012) enquête sur la crise politique à Madagascar et ses effets néfastes sur le développement économique du pays.

Au sommaire

Madagascar
Crise à tous les étages
La fin de l’empire Ravalomanana

Entreprises & marchés
Logistique – L’Afrique comble son retard
Algérie – Interview d’Abderrahmane Benhamadi
Développement – La BAD se projette dans le long terme
Finance – Enchères au Caire
Aérien – Abdoulaye Coulibaly paré au décollage
Aéronautique – Retour aux sources pour Souad Elmallem

Marchés financiers
TunisieCarthage Cement voit le bout du tunnel

Dossier : Télécoms (Spécial 15 pages)

Malgré ses richesses minières et agricoles, la Grande Île souffre d’un blocage électoral qui la laisse dépourvue de parlement depuis début 2009. Après une chute de 4,1% en 2009, le PIB a stagné à +0,5% les deux années suivantes. Infrastructures, télécoms, textile et tourisme sont autant de secteurs en danger qu’il faut relancer. Cependant, avec 2,9% et 5,1% de croissance prévue pour 2012 et 2013, les derniers pronostics du FMI sont encourageants.

L’arrivée de nouveaux acteurs bancaires et d’investisseurs s’accompagne d’une inflation maîtrisée et démontre que certains croient au potentiel malgache. En première ligne de cette reprise, les centres d’appel et d’externalisation informatique sont portés par le déploiement d’infrastructures de télécommunications. Malgré ces signes d’espoir, la véritable reprise économique, notamment soutenue par le secteur minier, ne sera possible qu’une fois la transition effectuée.

Dans le domaine industriel, Jeune Afrique a rencontré Abderrahmane Benhamadi, patron du groupe familial du même nom qui gère notamment la marque Condor. Cet entrepreneur passé du statut d’importateur à celui d’industriel, revient sur son choix de proposer une voiture électrique sur le marché algérien et sur sa stratégie d’expansion africaine.

Câbles sous-marins

Toujours dans la section entreprises & marchés, rencontre avec Abdoulaye Coulibaly, ancien pilote personnel d’Houphouët-Boigny et désormais aux manettes d’Air Côte d’Ivoire, la nouvelle compagnie nationale lancée en partenariat avec Air France et le Fonds Aga Khan. Objectif : 300 000 passagers par an pour ses liaisons régionales.

Jeune Afrique termine ses pages économie par une analyse du titre Carthage Cement. Malgré une période extrêmement houleuse durant l’après révolution, l’augmentation de capital qui doit avoir lieu le 21 juin pourrait refaire passer les voyants de l’entreprise au vert.

Enfin, cette semaine, retrouvez un dossier spécial de 15 pages sur le secteur des télécoms avec, notamment, une enquête sur la stratégie des pays d’Afrique francophone nouvellement reliés aux câbles sous-marins et qui misent de plus en plus sur les nouvelles technologies. Figurent également dans ce dossier une interview de Marc Rennard, directeur exécutif de France Telecom Orange pour l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie ainsi qu’une enquête sur le potentiel de développement de la technologie satellite au-dessus de l’Afrique.