Économie

James Mwangi, entrepreneur de l’année 2012

Un jury de chefs d’entreprises et banquiers a désigné James Mwangi, patron d’Equity Bank, « entrepreneur de l’année Ernst & Young » au niveau mondial.

Par
Mis à jour le 11 juin 2012 à 12:10

Equity Bank, dirigé par James Mwangi, compte sept millions de comptes. © Reuters

James Mwangi a reçu le Prix de l’entrepreneur de l’année 2012 d’Ernst & Young au cours d’une cérémonie qui s’est tenue à Monaco (07-10 juin 2012). Le Kényan, directeur général d’Equity Bank, a été choisi parmi 59 finalistes provenant de 51 pays et qui avaient tous, au préalable, déjà reçu le Prix de l’entrepreneur de l’année dans leur pays d’origine.

« Non seulement, James Mwangi a véritablement transformé la vie des habitants à travers l’Afrique en leur donnant accès à des financements qui leur étaient inaccessibles jusqu’alors, mais en plus Equity Bank continue de croître rapidement grâce à de solides performances financières », a déclaré dans un communiqué Ruben Vardanian, patron de la banque russe Troika Dialog et président du jury du Prix de l’entrepreneur. « Il s’agit d’une reconnaissance mondiale pour les Africains qui tirent profit de la puissance de l’entrepreneuriat pour faire évoluer le statut économique et social de l’Afrique », a quant à lui déclaré James Mwangi.

Modèle inspiré de la microfinance

Avec plus de la moitié de tous les comptes bancaires du Kenya, Equity Bank est la plus grande banque d’Afrique de l’Est en nombre de clients. La banque gère environ sept millions de comptes. Également présent en Ouganda, au Sud-Soudan, au Rwanda et en Tanzanie, Equity Bank a développé un modèle original, inspiré de la microfinance. Les crédits sont généralement accordés sans garanties physiques à des petits entrepreneurs ou à des salariés. Des agences bancaires légères ont été implantés un peu partout dans le pays.

Le modèle s’est pour l’instant révélé très performant, même si des voix dénoncent aujourd’hui l’apparition d’une bulle des crédits au Kenya