Économie

Scatec Solar éclaire l’Afrique

La SFI, filiale de la Banque mondiale, et la société norvégienne spécialisée dans les panneaux solaires photovoltaïques, Scatec Solar, vont travailler ensemble pour développer des centrales solaires du Bénin au Cameroun.

Par
Mis à jour le 11 juin 2012 à 17:53

Les panneaux solaires présentent de nombreux avantages pour fournir les populations rurales en électricité. © scatecsolar.com

La Société financière internationale (SFI) ne manque pas de vanter les mérites du solaire pour répondre à des besoins en énergie croissants sur le continent. Thierry Tanoh le rappelait encore dans la dernière interview accordée à Jeune Afrique. La filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé a effectué encore un pas dans cette direction en signant un partenariat avec Scatec Solar, un fabricant norvégien de systèmes photovoltaïques.

La SFI prendra plus particulièrement en charge le financement des projets, à travers le fonds IFC InfraVentures, et les relations avec les pouvoirs publics tandis que le norvégien sera responsable du développement, de la construction et de la maintenance des centrales photovoltaïques.

75MW en Afrique du Sud

Pour l’instant, peu de détails ont filtré sur l’ampleur réel du projet : plusieurs centrales solaires d’une dizaine de mégawatts (MW) minimum doivent être construites en Afrique de l’Ouest et centrale, en priorité au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, au Niger et au Togo. La plupart de ces centrales seront installées au bénéfice des zones rurales, en off grid, c’est-à-dire indépendantes du réseau national, même s’il sera toujours possible de les connecter par la suite.

La société norvégienne n’a pas encore finalisé de projets en Afrique. Elle jouit d’une « présence opérationnelle » en Afrique de l’ouest, mais la région reste neuve pour elle. En Afrique du Sud, elle vient tout juste de remporter un appel d’offres pour un projet de 75 MW dont la construction doit commencer en juillet.