Agroalimentaire

Tiger Brands vs Dangote : la guerre est-elle déclarée ?

Tiger Branded Consumer Goods of Nigeria produit essentiellement de la farine, mais également des pâtes et des nouilles.

Tiger Branded Consumer Goods of Nigeria produit essentiellement de la farine, mais également des pâtes et des nouilles. © DR

Le groupe sud-africain Tiger Brands a indiqué qu’il n’apporterait plus de soutien financier à Tiger Branded Consumer Goods, l’ex-Dangote Flour Mills, acquis en 2012 auprès du conglomérat d’Aliko Dangote. Ce dernier, resté président du conseil d’administration, a annoncé sa démission.

Le groupe sud-africain Tiger Brands a décidé de mettre un terme au soutien financier accordé à sa filiale l’ex-Dangote Flour Mills renommée Tiger Branded Consumer Goods en juillet 2015. Acquise en 2012 pour près de 200 millions de dollars auprès de Dangote Group, le conglomérat de l’entrepreneur nigérian Aliko Dangote, cette entreprise produit essentiellement de la farine, mais également des pâtes et des nouilles. 

L’acquisition de cette entreprise, alors numéro deux du marché nigérian de la farine, devait consacrer l’offensive du géant sud-africain sur le continent. Las, l’aventure a été une suite de déboires particulièrement coûteux

Déception

Fin septembre 2014, l’ex-Dangote Flour Mills enregistrait un chiffre d’affaires de 31,7 milliards de nairas, pour une perte annuelle de 4,159 milliards. La situation du producteur de farine, dont l’endettement atteignait déjà 30 milliards de nairas, s’est encore dégradée depuis. Entre septembre 2014 et mars 2015, elle a enregistré une perte de 5,86 milliards de nairas, supérieure de 41 % à celle enregistrée durant l’année d’activité précédente.

Les performances globales de Tiger Brands ont largement été plombées par les contre-performances au Nigeria : ses bénéfices ont baissé depuis 2012 (de 2,72 milliards de rands à 2,02 milliards en 2014), malgré une nette progression de son chiffre d’affaires passé de 22,67 milliards à 30 milliards de rands durant cette période.

Démissions en série

Dans son communiqué, Tiger Brands indique réfléchir « à différentes alternatives concernant sa participation » dans cette filiale nigériane.

Suite à la décision de Tiger Brands, Aliko Dangote, qui occupait le poste de président du conseil d’administration du producteur de farine, a annoncé ce lundi sa démission, rapporte Reuters, en compagnie de trois autres administrateurs de la société nigériane Olakunle Alake, Asue Ighodalo et Arnold Ekpe.

Ces démissions interviennent un mois à peine après celle de Peter Matlare, directeur général de Tiger Brands depuis sept ans et dont le départ, annoncé le 10 octobre dernier, sera effectif le 31 décembre.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte