Sécurité

Tunisie : des jihadistes décapitent un jeune berger

Un membre des forces spéciales tunisiennes à Djerba en Tunisie. © Fethi Belaid/AFP

Des jihadistes armés ont décapité un jeune berger de 16 ans dans la province tunisienne de Sidi Bouzid (centre-ouest), a annoncé vendredi le ministère de l'Intérieur.

« Un groupe terroriste a intercepté deux bergers au Mont Meghila et coupé la tête de l’un d’entre eux avant de la remettre au second, âgé de 14 ans, pour qu’il la rapporte à sa famille », a déclaré à l’AFP Walid Louguini, responsable des médias au ministère, rapportant des déclarations de responsables locaux.

Une source de sécurité a affirmé au correspondant de l’AFP à Sidi Bouzid que les deux bergers étaient des cousins. Ils se trouvaient dans la montagne lorsque « trois terroristes leur ont fait obstacle, l’un d’entre eux a tiré en l’air, le deuxième a égorgé le berger avec un couteau et le troisième a filmé l’attaque ».

Le délégué de Sidi Bouzid a confirmé ces faits à l’AFP.

La Tunisie fait face depuis 2011 à une recrudescence des attaques extrémistes sur son territoire, la plupart revendiquées par des mouvements liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui ont coûté la vie à des dizaines de militaires, policiers et gendarmes.

Le mois dernier, le corps sans vie d’un berger tunisien enlevé par des jihadistes avait été découvert dans la région de Kasserine (centre-ouest).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte