Société

Migrants : l’UE lance un fonds pour l’Afrique de 1,8 milliard d’euros

Par
Mis à jour le 12 novembre 2015 à 19:15

Sommet UE-Union africaine sur l’immigration organisé à Malte. © Alessandra Tarantino/AP/SIPA

La dotation de l’Union européenne a été annoncée le 12 novembre à Malte. Les contributions directes des États membres, qui doivent également apporter 1,8 milliard d’euros, n’atteignent que 78 millions d’euros pour l’instant.

L’Union européenne a annoncé jeudi à La Valette le lancement d’un fonds d’aide à l’Afrique, dans l’espoir d’endiguer la crise migratoire, doté de 1,8 milliard d’euros et que les États membres sont invités à compléter pour doubler la mise.

Pour l’heure, les promesses de contributions des pays européens n’ont atteint qu’un total de quelque 78 millions d’euros en plus de la somme déjà allouée au niveau de l’UE, selon un décompte de la Commission.

Ce « fonds fiduciaire d’urgence » vise à lutter « contre les causes profondes de la migration irrégulière en Afrique », a souligné le président de l’exécutif européen, Jean-Claude Juncker. Ce nouvel instrument doit permettre de financer le plan d’action que pays africains et européens doivent adopter lors d’un sommet réuni depuis mercredi à Malte.

Crédibles

« Pour que le fonds fiduciaire pour l’Afrique et notre réponse soient crédibles, je veux voir davantage d’États membres apporter leur contribution pour s’aligner sur l’enveloppe de 1,8 milliard d’euros débloquée par l’UE », et atteindre donc un total de 3,6 milliards d’euros, a insisté M. Juncker.

Au total, selon la Commission, 25 États membres de l’UE, ainsi que la Norvège et la Suisse, ont déjà annoncé des contributions, atteignant un total de 78,2 millions d’euros, bien loin de la somme souhaitée.