Société

Forum de Dakar : Macky Sall appelle à la promotion d’un islam africain tolérant

Le président sénégalais Macky Sall a appelé lundi les pays africains à promouvoir un islam tolérant et à échanger en matière de renseignement pour lutter contre l’expansion de groupes terroristes sur le continent.

Par
Mis à jour le 10 novembre 2015 à 14:31

Le président sénégalais Macky Sall © Sunday Alamba/AP/SIPA

« Il faut développer un discours philosophique et théologique, une formation des imams dans le sens d’un islam tolérant », a déclaré le chef de l’État sénégalais lors du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.

« Nous venons d’arrêter des imams au Sénégal, quelques-uns », a souligné Macky Sall, mettant en garde contre toute exploitation politique de cette affaire relayée par les médias sénégalais, selon lesquels cinq personnes, dont deux femmes, ont été inculpées la semaine dernière et placées sous mandat de dépôt.

« Offensive caricaturale des terroristes »

« Nous ne saurions accepter qu’on vienne nous imposer une autre forme de religion, avec des pratiques qui ne correspondent ni à nos traditions, ni à notre conception de l’islam », a-t-il ajouté, en citant en exemple le port du voile intégral.

« Nous ne pouvons accepter que des modèles qui viennent de je ne sais où soient imposés en Afrique simplement parce que les Africains sont pauvres, qu’il faut financer des mosquées, des écoles », a martelé le président sénégalais.

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a également plaidé pour une promotion de l’islam non violent, en riposte à la propagande jihadiste sur les réseaux sociaux. « Il va falloir que les acteurs se concertent pour mettre en œuvre une vraie synergie de médiatisation théologique de l’islam modéré et pour répondre à l’offensive caricaturale mais hautement technologique utilisée par les groupes terroristes », a-t-il souligné.