Politique

France : un terroriste a-t-il visé la députée Seybah Dagoma ?

Selon plusieurs médias français, un homme a été mis en examen mardi pour « entreprise individuelle terroriste » et placé en détention après avoir projeté une attaque à l’encontre de Seybah Dagoma, députée socialiste d’origine tchadienne.

Mis à jour le 5 novembre 2015 à 20:02

Seybah Dagoma à l’Assemblée nationale française, le 18 juin 2012. © AFP

Révélée par la Lettre A (lettre d’information numérique), l’information a été confirmée par Le Figaro. Selon des sources judiciaires contactées par le quotidien français, un homme a été arrêté vendredi 30 octobre par la section antiterroriste de la brigade criminelle de Paris. Le terroriste présumé aurait pris pour cible Seybah Dagoma, députée du Parti socialiste (PS) de la 5e circonscription de Paris.

Élue à l’Assemblée en 2012

Le suspect, connu des services de police pour des infractions de droit commun, a été mis en examen mardi 3 novembre pour « entreprise individuelle terroriste » et placé en détention, poursuit Le Figaro.

Avocate d’affaires de profession (elle a notamment travaillé pour le cabinet international Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP), Seybah Dagoma a été élue en 2012 à l’Assemblée.  Née à Nantes de parents d’origine tchadienne – sa mère est de Laï et son père de N’Djamena-, elle était auparavant conseillère municipale de Paris, élue du 1er arrondissement.