Energie

Le Nigeria débloque près de deux milliards d’euros pour les subventions au carburant

| Par Jeune Afrique
Vue d’une station-service de la NNPC.

Vue d'une station-service de la NNPC. © DR

La nouvelle administration nigériane promet de rétablir la transparence dans le régime des subventions aux produits pétroliers.

Le gouvernement nigérian a approuvé le versement de 413 milliards de nairas (1,88 milliard d’euros) en règlement des arriérés accumulés par Abuja dans les subventions aux produits pétroliers, a indiqué la compagnie publique Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) le 04 novembre, rapporte Reuters.

C’est le premier versement annoncé par les autorités nigérianes depuis juillet. En avril et mai dernier, les retards accumulés dans le versement des subventions avaient entraîné un boycott des importateurs de produits pétroliers et provoqué une intense pénurie de carburant dans les grandes villes du pays.

Coûteuses subventions

La NNPC a dit espérer que ce paiement permette au pays de « rester alimenté en produits pétroliers tout au long de l’année », rapporte l’agence de presse.

Le Nigeria importe la quasi-totalité des 40 millions de litres de produits pétroliers raffinés consommés chaque jour dans le pays. Ces importations ont bénéficié jusqu’à présent de subventions, très coûteuses pour l’État et dont la gestion a été critiquée à maintes reprises.

Malversations

Le président Buhari, qui compte conserver le poste de ministre du pétrole, a promis de rétablir la transparence dans la gestion des revenus des hydrocarbures. L’administration de la NNPC a été complètement remaniée depuis juin.

Les malversations dans la gestion du programme des subventions aux produits pétroliers auraient atteint jusqu’à 6 milliards de dollars en 2012 selon les détracteurs de la NNPC.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer