Mines

Zambie-RDC : Glencore ne prévoit pas de reprise de la production avant 2017

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 04 novembre 2015 à 16h40
Ivan Galsenberg est le directeur général du négociant suisse Glencore.

Ivan Galsenberg est le directeur général du négociant suisse Glencore. © Bobby Yip/Reuters

Selon le négociant suisse, la suspension de sa production de cuivre à Mopani en Zambie, et à Kamoto, en RDC, devrait entraîner le retrait de 455 000 tonnes de minerais du marché, contre 400 000 tonnes annoncées en septembre.

Dans une note publiée ce mercredi, le groupe suisse Glencore, spécialisé dans les matières premières minières et agricoles, indique que « les plans d’arrêt et de redémarrage des mines de cuivres du Katanga et de Mopani ont été achevés ». 

Glencore s’est engagé en septembre à réduire son endettement de 30 milliards à 20 milliards de dollars d’ici fin 2016. L’entreprise a notamment annoncé la suspension de la production de cuivre à Mopani, en Zambie, et à Kamoto, au Katanga, dans le sud-est du Congo.

Redémarrage progressif en 2017

Glencore confirme, aujourd’hui, qu’aucune extraction supplémentaire n’est attendue à Kamoto pour le reste de 2015 et pour l’année 2016. « Selon le plan finalisé, un redémarrage progressif et une montée en puissance de la production sont attendus pour le 1er semestre 2017 », explique l’entreprise suisse.

La fonderie du site zambien de Mopani continuera à fonctionner à capacité réduite. Les investissements dans un nouveau concentrateur sont reportés à 2017. La reprise de la production à temps plein attendra 2018.

Glencore estime que 455 000 tonnes de cuivre seront retirées des marchés d’ici à fin 2017 en raison de ces arrêts de production. En septembre, il l’évaluait à 400 000 tonnes en dix-huit mois.

Austérité

Les autorités congolaises et zambiennes ont interpellé Glencore sur les conséquences sociales et économiques de cette cure d’austérité. À Mopani, ce sont 4 000 mineurs qui sont menacés de perdre leur emploi.

En 2014, le négociant suisse a produit 465 000 tonnes de cuivre en RD Congo et en Zambie.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte